24 oct. 2015

Dans la Tête de Picasso

Tout va mal dans la tête de Pablo après le suicide de Casagemas en février 1901. Cette mort est indissociable du demi-monde où les deux amis avaient voulu s'amuser, puisque sa cause est le dédain d'une frivole danseuse du Moulin Rouge.

Les premiers succès de 1901 font maintenant partie du passé. La période bleue exprime de façon poignante la découverte prématurée par cet artiste de 20 ans de cette décrépitude inéluctable du corps et de l'esprit qui n'épargne surtout pas les clowns, les amuseurs et les prostituées. Cette crise mélancolique durera trois ans. Son art a probablement préservé Picasso contre son propre suicide.

Le 5 novembre à New York, Sotheby's vend un pastel et crayon noir sur papier 58 x 46 cm peint en 1903, lot 15 estimé $ 8M.

La prostituée vieillissante est assise, jambes croisées. Elle a besoin de clients pour vivre et exhibe sa nudité avec une telle maladresse que personne ne viendra. Elle néglige son corps comme le montrent ses cheveux trop longs et le fait qu'une seule des jambes est nue. Le regard maussade, la bouche déplaisante et la position cachant pudiquement le sexe annoncent que son seul destin est la déchéance.

En 1905, la vie de Picasso redevient plus conforme à son jeune âge. Son travail au Bateau-Lavoir et sa rencontre avec Fernande l'arrachent à sa solitude morbide.