4 oct. 2015

Gagnants et Perdants

A partir de 1962, les thèmes choisis par Diane Arbus ne peuvent plus nous laisser indifférents. Ayant amélioré sa pratique photographique, elle regarde New York avec la curiosité d'une anthropologue à la recherche des comportements absurdes dans leur normalité même. Le garçon à la grenade à Central Park est une des photos séminales de ce projet terrible.

Elle s'intéresse au thème des vainqueurs d'un jour, avides à recevoir les feux de la rampe dans des épreuves qui n'apportent finalement rien à leur vie médiocre. Elle assiste à des compétitions de toutes sortes : beauté, maternité, mangeurs de spaghetti, taches de rousseur.

En 1963, le couple de champions du National Junior Interstate Dance esquisse un pas dans la salle de bal pour cette photographe qui utilisera leur fierté pour démontrer aux Américains la vanité des rites sociaux. Ils n'ont pas atteint la taille adulte mais sont déjà intégrés dans une société artificielle.

Un tirage 40 x 40 cm réalisé en 1963 a été vendu pour $ 380K incluant premium par Sotheby's le 11 décembre 2014.

Une première consécration vient en 1967 avec l'exposition de ses oeuvres intitulée New Documents au Museum of Modern Art. En remerciement pour un service rendu à cette occasion, Diane dédicace une épreuve des Dance champions à un vendeur d'une boutique de Madison Avenue qui promeut la mode psychédélique. Cette photo 25 x 24 cm est estimée $ 250K à vendre par Sotheby's à New York le 7 octobre, lot 165.

A partir de 1966 Diane, de plus en plus critique par rapport aux comportements considérés comme normaux, visite les monstres humains et les attardés mentaux pour témoigner des conséquences de leur infirmité sur leur caractère et leur mode de vie.