18 oct. 2015

Le Coeur Secret en Emaux

Roy Lichtenstein veut baser son art sur les émotions intenses. Il trouve ses modèles dans les comics. Le thème de la fille qui pleure convient parfaitement à ce projet.

Roy édite une crying girl en lithographie en 1963. La blonde explose dans son angoisse, le regard dirigé de biais vers une menace, la bouche rouge protégée par la main. Le spectateur est libre d'interpréter la cause et la suite de cette violence défensive qui provient forcément d'un thriller.

L'image de 1964 peut apparaître comme la suite avec la même fille. La source est connue : le No 88 de Secret Hearts publié par DC Comics l'année précédente. La main atteint l'oeil pour ôter une larme et la fille apaisée devient touchante dans son gros chagrin. Elle a quitté l'imaginaire et pourrait être notre voisine de palier. L'artiste souhaitait exprimer cette impression de proximité.

Roy a réalisé un dessin préliminaire au graphite et crayons de couleurs. Le texte passablement stupide du comics est ôté, bien évidemment. Ce dessin a été vendu pour $ 1,72M incluant premium par Christie's le 13 novembre 2007.

Roy est aussi un expérimentateur du matériel artistique, comme Warhol. Il édite cette seconde crying girl en cinq exemplaires 117 x 117 cm en émail sur acier. Cette technique permet d'obtenir une brillance imitant la porcelaine.

Les points d'imprimerie apparaissent sur cette version émail. Ils ne sont pas copiés sur le magazine d'origine puisque le dessin préparatoire les ignorait. Leur régularité apporte un effet lisse qui est tout à fait plaisant pour la peau du visage et contribue à l'aspect si sympathique des jeunes blondes de Roy quand elles ne sont pas en furie.

L'un des cinq exemplaires est estimé $ 7M à vendre par Christie's à New York le 9 novembre, lot 22A.