16 oct. 2015

Les Couleurs de la 53ème Rue

Mark Rothko travaillait dans son appartement mais méritait un atelier mieux adapté à libérer son énergie créatrice. En 1952 il installe son atelier dans la 53ème rue à Manhattan, à proximité du MoMA.

Il a décidé deux ou trois ans plus tôt de renoncer à la figuration pour se consacrer à la couleur. Ce très fin connaisseur de l'histoire de l'art saura reproduire les couleurs les plus rares et les plus expressives des grands peintres sans imiter leurs thèmes. Sa référence à Matisse est particulièrement identifiée.

Les oeuvres faites en 1952 utilisent les confrontations par rectangles dont les bords effilochés offrent un dégradé de teintes qui accentue l'impression d'attraction ou de répulsion entre les blocs. Il produit assez peu mais son travail de cette année-là offre une très remarquable diversité dans ses expériences de couleurs.

Le 4 novembre à New York, Sotheby's vend une huile sur toile 172 x 113 cm, lot 33T estimé $ 20M.

Ses couleurs lavande et vert offrent un raffinement supplémentaire avec un effet d'éclaircissement au centre du bloc du haut. C'est une des oeuvres où l'abstraction de Rothko est la plus proche de la nature avec une indubitable influence des couleurs du bassin de Monet.

Je vous invite à regarder la vidéo dans laquelle Sotheby's introduit ce lot suivi d'une peinture réalisée dix ans plus tard par le même artiste, offerte dans la même vente avec la même estimation.