11 oct. 2015

Portraits à Montparnasse

Amedeo Modigliani revient de Nice à Paris en mai 1919 avec Jeanne et leur bébé Giovanna. Aidé par Zborowski, il installe son atelier rue de la Grande Chaumière. La paix est revenue et une période de grande créativité commence pour l'artiste.

Depuis qu'il a dû renoncer à la sculpture en raison de sa santé défaillante, Amedeo est avant tout un peintre portraitiste. Ses modèles sont les gens de son entourage dans le monde des arts de Montparnasse et des gens humbles qui ne peuvent pas être ses clients. Ses peintures sont difficiles à vendre.

Les portraits de modèles assis à la Grande Chaumière sont tous composés de façon similaire avec de petites variantes dans la position des mains et l'orientation de la tête. Leur format devient plus grand, approchant la grandeur nature. Amedeo travaille aussi l'harmonie de couleurs rares.

Quand Paulette Jourdain arrive à Montparnasse, elle est une enfant d'à peine 15 ans. Elle trouve du travail chez Zborowski. Elle est le dernier modèle d'Amedeo, en 1919. Son portrait, huile sur toile 100 x 65 cm, est à vendre par Sotheby's à New York le 4 novembre, lot 12T. L'estimation au-delà de $ 25M a été annoncée dans le communiqué de presse du 4 septembre.

L'expression domine par rapport au réalisme avec deux innovations propres à l'art d'Amedeo : le long cou qui permet une séparation nette entre la tête et le corps et les yeux entièrement remplis de bleu qui annoncent le surréalisme et sont certainement une preuve de gentillesse de l'artiste pour son modèle. Un portrait aux yeux bleus de Jeanne Hébuterne au chapeau, huile sur toile 92 x 54 cm, a été vendu pour £ 27M incluant premium par Christie's le 6 février 2013.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Sotheby's :