28 oct. 2015

Une Insomnie de Lee Krasner

Lee Krasner, élève du peintre abstrait Hans Hofmann, était aussi formée à la peinture murale. A partir de 1941, elle expose ses oeuvres à New York au sein du groupe des American Abstract Artists.

La jeune femme veut se démarquer tout à la fois du cubisme et de l'utilisation de la géométrie dans l'art abstrait. Ainsi en opposition avec l'enseignement de Hofmann, elle comprend qu'un art gestuel exprimera mieux les sentiments. Elle voit une oeuvre de Jackson Pollock en 1942. Personne ne sait qui il est. Elle frappe à sa porte. Ils se marieront en 1945.

Leur installation dans une grange à Long Island est désirée par Lee. Elle veut écarter Jackson de New York pour un retour à la nature qui sera bénéfique sur son art. L'énergie de Lee et les tourments de Jackson génèrent l'action painting. L'émotion n'est pas créée par la figuration mais par le mouvement rageur de la main dans des motifs réguliers qui n'ont pas de cadre.

Le génie de Jackson répondait à son attente. L'histoire de l'art a retenu Pollock et négligé Krasner.

Elle n'a pas cessé de peindre mais ne commentait pas son art, considérant que seul l'effet atteint était important. Elle a souvent détruit ses propres oeuvres. J'émets l'hypothèse que l'art de Lee poussé ainsi jusqu'à son annihilation a influencé les masquages des figures originales par le dripping dans le style complètement innovant développé par Jackson après leur rencontre.

Lee a été plus loin que Jackson dans la variété de l'expression des sentiments. et couvre toute la gamme de leurs changements d'humeur. Les événements insoutenables comme la mort de Pollock ou l'Holocauste génèrent de véritables colères chez Krasner. L'art de Lee est en définitive plus humain que l'art de Jackson.

Le 10 novembre à New York, Christie's vend Night Birds, une grande huile sur toile 182 x 363 cm peinte en 1962, lot 66B estimé $ 2,5M.

A cette période, Lee souffre d'insomnies chroniques et travaille la nuit. Ses fantasmes s'étalent en figures répétitives et illimitées sur un fond noir. Le titre invite à interpréter l'image comme un envol groupé de figures dont certaines semblent ailées.