8 nov. 2015

Le Nord et le Sud de Dong Qichang

A la fin de la dynastie des Ming, il y a 400 ans, Dong Qichang est un théoricien de l'art graphique. Il décrit deux tendances traditionnelles opposées qu'il nomme l'école du nord et l'école du sud. Ces appellations sont considérées aujourd'hui comme abusives car elles ne correspondent aucunement à des styles artistiques géographiquement distincts.

Dong attribue au nord un réalisme dans la tradition confucéenne, plus soucieux selon lui d'objectivité que d'art. Son école du sud promeut des formes libres proches du futur romantisme Européen. La création artistique du sud invite à l'émotion et au rêve dans la mouvance Taoïste.

Le 15 novembre à Beijing, China Guardian vend un paysage de montagnes par Dong Qichang, rouleau sur papier 26 x 146 cm, lot 1327 estimé RMB 60M. Voici aussi le lien vers ce lot dans le catalogue en Chinois.

Le trait d'encre net et précis définit un paysage de montagnes où l'accumulation des roches est joliment exagérée. Le sol est parsemé d'arbres de façon plus réaliste, ce qui pouvait aider les amateurs d'art nordique de son temps à accepter le romantisme de l'artiste. La scène n'est pas animée, mais un discret groupe de chaumières apporte une dimension humaine.