21 nov. 2015

Moss contre Portago

La Mercedes-Benz 300 SL avait tous les atouts pour gagner les compétitions. Elle fut d'abord assemblée sur des châssis W194 puis W196. En 1955 les carrosseries gullwing sont montées sur le châssis W198.

La 300 SL alloy gullwing est la plus grande avancée technique de la marque. L'une d'elles a été vendue pour $ 4,62M incluant premium par Gooding les 20 et 21 janvier 2012. Cependant l'usure trop rapide de sa structure en aluminium n'en faisait pas la meilleure candidate pour l'endurance.

Pour cette raison, les ingénieurs du département Sportabteilung de Mercedes-Benz ont préféré la technologie traditionnelle en acier pour préparer quatre voitures W198 300 SL gullwing pour la compétition.

L'une de ces quatre voitures a été vendue après treize mois à un ami de Stirling Moss. Pilotée par Moss avec Houel comme navigateur, elle a terminé 2ème du Tour de France 1956 après une lutte très serrée contre la Ferrari 250 GT de Portago et Nelson.

La Ferrari gagnante a été vendue pour $ 13,2M incluant premium par RM Sotheby's le 15 août 2015. La vaillante Mercedes-Benz avec laquelle Moss avait défié la domination de Portago est estimée $ 5M à vendre par RM Sotheby's à New York le 10 décembre, lot 223.