8 nov. 2015

Sept Ans de Méditation

Agnes Martin exprime le sol, après Pollock, et accepte d'être considérée parmi les artistes de l'expressionnisme abstrait. Inspirée par le Zen et le Bouddhisme, elle s'imprègne du calme et de la beauté.

Sa technique est perfectionniste : sur une surface monochrome peinte à l'huile, qu'elle remplacera après 1964 par l'acrylique, elle trace un réseau de lignes colorées dans un motif unique répété de haut en bas de l'image, invisible à l'oeil nu mais apportant la richesse sans cesse renouvelée de la texture. Cette technique de parallèles n'est pas sans rappeler le tissage primitif extrêmement esthétique des couvertures Navajo.

Les titres de ses oeuvres les plus achevées expriment le paysage. The Beach, 190 x 190 cm, peint en 1964, a été vendue pour $ 6,5M par Sotheby's le 13 novembre 2013. Desert, peint en 1965, a été vendu pour $ 4,7M par Christie's le 16 mai 2007. Mountain II, peint en 1966, a été vendu pour $ 4,5M par Christie's dans la même vente. Ces prix incluent les frais.

Agnes avait participé activement jusque là à la vie artistique de New York, mais 1967 marque un défi à sa fragile santé mentale. La gloire qui commence à lui être attribuée ne convient pas à son aspiration à la discrétion. L'immeuble où elle a son atelier va être détruit et son mentor artistique, Ad Reinhardt, plus jeune qu'elle d'un an, meurt prématurément.

Agnes Martin, âgée de 55 ans, prend la route pour une vie errante selon la mode hippie qui la mènera bientôt à s'établir de façon permanente à Taos. Elle cesse de peindre pendant sept ans.

Le 10 novembre à New York, Christie's vend un acrylique, graphite et encre sur toile 183 x 183 cm peint en 1967, lot 13B estimé $ 5M. Le titre, Happy Valley, indique un sentiment et marque ainsi son besoin de retrouver une quiétude perdue. Bien que le jour exact ne soit pas connu et que l'oeuvre ne soit pas localisée, il s'agit probablement d'une des dernières peintures réalisées par Agnes Martin avant son grand départ pour l'inconnu.