15 nov. 2015

Une Ferrari à l'Usage de Fangio

Mercedes-Benz arrête la compétition à la fin de la saison 1955. Ferrari aux aguets parvient à signer un contrat avec Juan Manuel Fangio. Agé de 45 ans en 1956, le champion Argentin jugeait son avenir incertain du fait de la chute de Peron et ne pouvait plus envisager de prendre sa retraite.

Le World Sportscar Championship suscite un prestige similaire à celui de la Formule 1. Face à la redoutable concurrence de la Maserati 300S, Ferrari prépare le modèle 290 MM, certainement avec les recommandations de son nouveau pilote. Selon l'habitude de Ferrari à cette époque, la course pour laquelle le modèle est plus spécifiquement préparé est indiquée dans la désignation : MM signifie Mille Miglia. Quatre voitures sont construites.

Les Mille Miglia 1956 sont perturbés par une forte pluie qui occasionne pas moins de trois accidents mortels. La compétition est gagnée par la 290 MM conduite par Castellotti. Fangio est quatrième avec sa voiture de même modèle.

Cette 290 MM ne sera pas réutilisée par la suite par Fangio mais aura un palmarès de compétition important avec d'autres pilotes prestigieux de la Scuderia Ferrari comme Portago, Phil Hill et Gendebien. Vendue à des propriétaires privés Américains au milieu de la saison 1957, elle court jusqu'en 1964 sans aucun accident.

Cette voiture a conservé tous ses éléments d'origine : le châssis, le moteur, la boîte de vitesse, et sa carrosserie par Scaglietti. Elle est à vendre par RM Sotheby's à New York le 10 décembre, lot 221.

Fangio n'a pas réussi a coopérer durablement avec Enzo Ferrari et est retourné chez Maserati juste après son contrat d'un an. Les Ferrari pilotées par ce champion en compétition sont ainsi extrêmement rares et la voiture à vendre a un époustouflant niveau d'authenticité. Elle est estimée $ 28M.