6 déc. 2015

Le Désir, des Planches à l'Ecran

Après la guerre, le public de Broadway attend des émotions fortes. La puissance de la passion ne doit plus provenir d'un jeu grandiloquent. L'identification des acteurs à leur personnage peut encore engendrer une gesticulation exacerbée désormais appréciée comme un réalisme sordide.

Elia Kazan est un des premiers expérimentateurs de ce renouveau du théâtre et du cinéma. Il est le producteur de la pièce de Tennessee Williams, Un Tramway nommé Désir, à partir de décembre 1947. Un nouveau ton est donné au monde du spectacle. Révélé par la pièce et le film, le très jeune Marlon Brando apporte déjà sa force brutale et son refus des conventions.

En 1949, le même accueil triomphal récompense une autre réalisation théâtrale de Kazan, La mort d'un commis voyageur d'Arthur Miller. En 1951, Kazan adapte le Tramway pour le cinéma.

Tennessee Williams a apporté ses tourments personnels dans Un Tramway donné Désir. Il est homosexuel et sa chère soeur est démente. Il s'est approché le plus possible de l'expression du désir charnel tout en conservant les restrictions nécessitées par le risque de censure. Le public a compris et est enthousiaste.

Le 14 décembre à New York, Sotheby's vend un ensemble de documents de travail de Tennessee Williams concernant le Tramway, depuis la rédaction de la pièce et la conception du jeu de scène jusqu'à son accompagnement du scénario du film.

Ce lot constitué de pages dactylographiées avec de nombreuses notes manuscrites inclut aussi de la correspondance et des photos. Il est estimé $ 300K, lot 108.