5 déc. 2015

L'Ermite de Croisset

Le père de Gustave Flaubert avait acheté une maison de campagne à Croisset, sur les bords de la Seine. L'écrivain y trouve le calme et l'isolement propices à la création de ses oeuvres les plus ambitieuses.

Un dossier autographe composé de 52 feuilles illustre le processus créatif de L'Education Sentimentale. Cet ensemble de manuscrits a été relié par un connaisseur. Il est estimé € 400K à vendre par Pierre Bergé et Associés en collaboration avec Sotheby's France à Paris (Hôtel Drouot) le 11 décembre, lot 91.

Comme précédemment pour Madame Bovary et pour Salammbô, le travail méticuleux s'est étendu sur cinq ans. La rédaction commencée en 1864 est achevée en mai 1869. Le roman est publié en novembre 1869. Il n'a aucune raison de susciter la réprobation bourgeoise comme avait fait Madame Bovary, mais propose une chute progressive tout aussi pessimiste entre l'espoir de la jeunesse et la réalité insipide de la vie.

Le hasard est l'ennemi de l'écrivain et tout doit être maîtrisé : la logique du scénario, la vérité des événements contemporains de l'action, les attitudes et les mots du langage courant qui varient selon les classes sociales. Son roman inachevé Bouvard et Pécuchet sera une ultime envie de l'écrivain d'exploiter toute l'étendue encyclopédique de ses notes de travail. Cet écrivain romantique ouvre la voie au naturalisme de Zola.

Flaubert jette ses idées sur ses grandes feuilles, sous une forme qui devient peu à peu incohérente par l'abondance des ratures et des commentaires. Il commente la façon dont il désire que le lecteur comprenne une idée ou une anecdote. Certaines de ces notes étaient certainement destinées à ouvrir des discussions critiques avec son ami et collaborateur Louis Bouilhet.

Le processus de construction de l'oeuvre est visible tout au long de cet ensemble de documents. Les premières scènes sont ébauchées très tôt, et s'assemblent pour former le plan, la liste des chapitres et aussi pour figer les noms des personnages.