27 déc. 2015

Les Aquarelles Suisses par Turner

L'aquarelle est une pratique ancienne dans l'art de Turner. Il l'utilise pour préparer des gravures et pour composer des équilibres de couleurs. Il apprécie la lumière changeante de la fin d'une averse.

Au début des années 1840, Turner effectue chaque été un circuit en Suisse. Il a dans sa poche le guide touristique de John Murray qui donne les bonnes adresses sans omettre les légendes. Il a aussi son carnet de croquis sur lequel il saisit les caractéristiques qui l'intéressent dans le paysage.

Il ne réalise pas son aquarelle en plein air mais au retour de l'excursion. L'air pur des montagnes Suisses le passionne. Il déclare qu'il est un artiste de l'atmosphère, ce qui signifie que l'ambiance l'intéresse plus que la topographie. Il est particulièrement attiré par les lacs avec leurs reflets et leurs brumes.

Il exprime les couleurs changeantes de la tombée du soir quand la lune est déjà visible. Une aquarelle 27 x 29 cm est à vendre par Sotheby's à New York le 28 janvier, lot 61 estimé $ 1M, certainement réalisée pendant sa visite à Schwyz en 1843. Elle montre le Lauerzersee, sans oublier le château médiéval annoncé comme hanté par Murray.

La confrontation des couleurs claires offre un véritable plaisir à l'observateur avec la perception progressive des très fins détails réalistes centrés sur le minuscule trait du clocher. La réussite des aquarelles Suisses par Turner est unique et inimitable.

Après 1844, l'artiste cesse ses voyages en montagne. Il réutilise ses thèmes autour de 1848 avec des couleurs plus flamboyantes qui font de lui un des meilleurs précurseurs de l'art moderne. Une réplique de la vue du Lauerzersee est conservée au Victoria and Albert Museum. Une aquarelle 38 x 56 cm du crépuscule sur le Lungernsee a été vendue pour £ 3,6M incluant premium par Sotheby's le 4 juillet 2007.