5 déc. 2015

Les Fédéralistes à New York

La Constitution des Etats-Unis d'Amérique est préparée en 1787 à Philadelphie par un comité composé de délégués de douze des treize états membres et dirigé par le futur Président George Washington. Le 28 septembre, le processus de ratification par les états est engagé.

La difficulté vient de New York où une forte majorité des délégués est hostile au nouveau projet. Les publicistes anti-Fédéralistes commencent à publier des pamphlets.

Alexander Hamilton contre-attaque avec la plus grande énergie. Avec ses amis politiques John Jay et James Madison, il publie sous le pseudonyme collectif de Publius pas moins de 77 essais dans les journaux New Yorkais à partir d'octobre 1787. L'objectif de Hamilton est de fournir aux orateurs fédéralistes les meilleurs arguments pour persuader leurs adversaires qu'un état faible ou divisé sera toujours inopérant face aux menaces étrangères.

John Jay suspend rapidement sa contribution pour raisons de santé mais ses essais numéros 2 à 5 sont d'une grande efficacité. Le manuscrit autographe de l'essai numéro 4 du 7 novembre 1787 est estimé $ 600K à vendre par Christie's à New York le 8 décembre, lot 242.

Ce pamphlet cite hardiment l'ennemi comme un exemple de force politique par la cohésion entre ses éléments, Angleterre, Ecosse, Galles et Irlande. Le manuscrit inclut des arguments qui n'ont pas été conservés dans le texte publié, sans doute parce que l'auteur s'est aperçu judicieusement qu'ils pouvaient être l'objet de polémiques.

La collection étendue à 85 textes et titrée The Federalist est publiée en deux volumes 18 x 11 cm juste à temps pour la New York State Convention d'Albany. Le ralliement de cet état extrêmement important à la Constitution le 26 juillet 1788, qui sauve pour toujours l'état fédéral, est indéniablement dû aux talents de publiciste et de négociateur de Hamilton.

Un exemplaire de ce livre très rare est estimé $ 300K dans la même vente que ci-dessus, lot 243.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Varney and Co pour Fox Business.