24 déc. 2015

Les Menuisiers du Massachusetts

Une tradition de menuiserie s'est établie à partir de 1680 autour de la petite ville de Hadley, dans la vallée de la rivière Connecticut, dépendant à cette époque du territoire de la Massachusetts Bay Colony. Jusqu'en 1740, les modèles de meubles de rangement de vêtements et de linge se transmettent d'une génération à l'autre.

Ces meubles peints étaient souvent offerts aux jeunes mariées. Beaucoup d'exemples sont restés dans cette région de l'Ouest de l'état actuel du Massachusetts. En 1883, un chineur à la recherche des reliques de l'art des colonies Américaines achète un meuble dans la ville de Hadley. Il l'appelle son Hadley chest et cette dénomination parfaitement appropriée est passée dans le langage courant.

Le modèle le plus courant de Hadley chest est un coffre carré sur pieds avec trois panneaux dans sa partie haute et deux tiroirs transverses dans sa partie basse. Ces meubles étaient peints de motifs foliés ou floraux dans des volutes dessinées au compas. La source d'inspiration de ces types de meubles n'a pas été identifiée.

Le Hannah Barnard cupboard est un exemple flamboyant. Le panneau supérieur est ici remplacé par un corps à colonnes qui peut servir de vaisselier, et dans le fond duquel le nom de jeune fille de la mariée est inscrit en très grosses lettres, avec des coeurs et des losanges qui sont certainement un signe d'amour de la part du mari. Le mariage a eu lieu à Hadley en 1715.

Trois autres meubles ont été très certainement exécutés par le même artisan que le Hannah Barnard cupboard, comme le démontrent les motifs peints et l'analyse des techniques de menuiserie utilisées. L'un d'eux est à vendre par Christie's à New York le 22 janvier, lot 56.

Ce cabinet à tiroirs (chest of drawers) d'1,10 m de haut, lui aussi resté longtemps dans la région de Hadley, est dans un extraordinaire état d'origine. L'analyse du suintement de la peinture dans le bois montre qu'il n'a jamais été repeint. Il porte encore les marques d'incision du compas à pointe sèche par dessus lequel les volutes ont été peintes. Les couleurs sont ternies par des couches de vernis que les techniques modernes permettront peut-être d'ôter.