21 déc. 2015

Les Portraits en Bleu par Thomas Gainsborough

Les peintures de paysages se vendent mal. Thomas Gainsborough devient portraitiste et s'installe à Bath à la recherche d'une clientèle de riches touristes. Les clients apprécient à la fois l'effet réaliste et la technique rapide sans dessin préalable de cet artiste doué qui ne leur fait pas perdre leur temps.

La Royal Academy of Arts est créée en 1768. La première exposition l'année suivante marque le triomphe de son premier président, Joshua Reynolds, qui exprime ses théories dans des conférences appréciées. Gainsborough, qui est un membre fondateur de l'Academy, n'est pas d'accord. L'opposition entre l'approche théorique de Reynolds et la spontanéité de Gainsborough exacerbe leur féconde rivalité.

Reynolds n'aime pas les couleurs froides. Gainsborough cherche leur mérite en étudiant le meilleur portraitiste qui ait travaillé en Angleterre, Van Dyck. Le bleu attire l'attention de l'observateur et peut être utilisé en larges surfaces pour montrer un vêtement de soie. Le Garçon en bleu, huile sur toile 178 x 112 cm peinte vers 1770, est un superbe défi de Gainsborough envers Reynolds.

Le 27 janvier à New York, Sotheby's vend le Page en bleu par Gainsborough, lot 62 estimé $ 3M. Les débats pour identifier si cette huile sur toile 166 x 113 cm est une esquisse ou une suite du Garçon en bleu ne sont pas concluants.

Gainsborough a peint le Page en bleu pour son usage privé, avec le même modèle que le Garçon en bleu, peut-être son neveu et assistant qui était âgé de seize ans. La difficulté d'apprécier le fond de la scène peut être interprétée comme une expérimentation des équilibres de couleur mais l'attitude moins statique du garçon qui part après avoir posé apparaît au contraire comme une conclusion.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Sotheby's.