2 déc. 2015

Musique Privée pour un Prince Viennois

Les aristocrates Viennois aimaient entretenir des orchestres pour leur usage privé. Les contrats avec les musiciens incluent généralement des clauses d'exclusivité.

En 1761, Joseph Haydn âgé de 29 ans est libre suite aux difficultés financières de son premier patron. Il est embauché comme vice-maître de chapelle par le prince Esterhazy. Esterhazy meurt l'année suivante. Son frère Nicolas Esterhazy qui lui succède comprend le talent exceptionnel de son employé, au point de renoncer à l'exclusivité. Haydn restera à son service jusqu'à la mort du prince en 1790.

Le 7 décembre à Londres, Sotheby's vend le final pour choeurs, cors, hautbois et cordes d'une cantate composée par Haydn en 1764 pour la fête de son patron, certainement à Eisenstadt qui était la résidence préférée du prince.

Ce manuscrit autographe complet est estimé £ 150K, lot 217. Il inclut 89 portées réparties sur 10 pages 34 x 23 cm. Les portées tracées d'une main maladroites et les corrections autographes confirment bien que cette pièce privée n'était pas destinée à une édition. Le reste de cette cantate est conservé à la Library of Congress à Washington DC.

Ce manuscrit est la version authentique de cette cantate, avec un texte Italien. Cette musique privée n'est pas toujours facile à analyser même par les meilleurs connaisseurs. Une version Latine a été utilisée à une époque où ce manuscrit n'avait pas encore réapparu. Le manuscrit lui-même a fait l'objet d'additions et modifications par une écriture anonyme qui a gêné sa lecture et est aujourd'hui essentiellement effacée.