27 janv. 2016

En attendant Bella

Lucian Freud est un créateur. A son époque où la contraception est aléatoire et controversée, il donne la vie. Il exprime par son art les sentiments qu'il en éprouve.

La vie à Soho est propice à ces histoires d'un autre temps. En 1959, Bernadine a 16 ans et cherche à échapper à une éducation trop rigoureuse. Lucian a vingt ans de plus qu'elle. L'année suivante, elle est enceinte de leur première fille, Bella. Ils s'aiment profondément et sincèrement, mais pas au point de vivre ensemble. Leur relation est cependant durable : une seconde naissance suivra et leur amitié durera jusqu'à la fin de leur vie, à quelques jours d'intervalle.

L'art de son ami Francis Bacon est résolument moderne. L'expression a remplacé le réalisme. Lucian veut suivre cette voie et observe Bernadine avec une attention renouvelée. Le thème de la femme qui dort, précédemment expérimenté par Picasso avec Marie-Thérèse, est propice à exprimer la confiance et l'intimité. Lucian n'est peut-être pas encore l'incorrigible bavard de la suite de sa carrière : il laisse dormir Bernadine.

Le 10 février à Londres, Sotheby's vend Pregnant girl, lot 17 estimé £ 7M. Cette huile sur toile 91 x 71 cm est un portrait en buste plus grand que nature terminé en 1961 montrant Bernadine dans un profond sommeil. La tête tournée évite l'amant et le spectateur. Lucian a vu les conséquences de la grossesse sur la chair nue du torse.