10 janv. 2016

Le Coupé après la Course

La FIA n'a pas abandonné la vieille idée d'une classe de compétition pouvant servir à promouvoir des voitures commerciales de haut de gamme. La catégorie GT1 est annoncée en 1996 pour un démarrage l'année suivante. Ses spécifications autorisent des améliorations qui ne serviront pas au modèle de base, incluant des matériaux spécifiques, une meilleure aérodynamique, des freins plus puissants et des pneus plus larges.

Mercedes-Benz voit dans la GT1 une vitrine pour promouvoir ses supercars, en concurrence avec McLaren et Ferrari. La sortie en à peine quelques mois de la CLK GTR tendrait à prouver que les discussions avec la FIA duraient depuis plus longtemps. La GT1 est proche pour cette raison d'une classe prototype dont les retours sur investissements ne sont pas gagnés d'avance et Chrysler, par exemple, ne s'y aventure pas.

Les règlements de la GT1 exigent une production de 25 voitures commerciales. Mercedes-Benz obtient l'homologation GT1 avant même que son modèle de série soit disponible mais se met en conformité a posteriori. Entre 1998 et 2000, 25 coupés et 6 roadsters sont construits. Ces routières qui supportent la version de compétition sont à leur époque les voitures les plus chères du marché : autour de $ 1M pour le coupé et de $ 1,5M pour le roadster.

Un roadster CLK GTR a été vendu pour £ 1,5M incluant premium par Bonhams le 26 juin 2015. Un coupé daté 2000 est estimé € 1,8M à vendre par Bonhams à Paris le 4 février, lot 352.