17 janv. 2016

Le Trésor de la Flota de Indias

Les richesses de l'Amérique sont exploitées par la puissance coloniale. A partir de 1566, les convois réguliers de bateaux de la Flota de Indias transfèrent en Espagne une grande variété de produits exotiques. Les pirates sont aux aguets.

Quand vient la guerre, ces opérations deviennent encore plus dangereuses. En 1702 une flotte anglo-hollandaise se précipite vers la baie de Vigo en Galice où les marins ont commencé à décharger les bateaux. En termes de marine, la victoire anglo-hollandaise est totale mais la bataille sanglante a laissé de nombreuses victimes des deux côtés.

Les vainqueurs sont arrivés un peu trop tard : une partie du trésor était déjà à l'abri. Ils saisissent cependant une importante quantité d'argent et une petite quantité d'or. La réclamation du roi Philippe V reste bien entendu ignorée des anglais qui transforment les métaux en pièces de monnaie.

L'or est très rare en Angleterre et dépend de telles opportunités. La pièce de 5 guinées émise en 1703 est la plus grosse dénomination dans la variété Vigo. Elle a été produite en très peu d'exemplaires. Elle montre le buste de la reine Anne accompagnée du mot Vigo.

A cette époque, les pièces sont martelées, ce qui amène des variantes même pour de petites quantités. Pour cette émission, les deux variantes se distinguent par la distance entre l'épaule de la reine et le mot Vigo.

Le 9 février à Londres, St. James's vend un exemple de la variété la plus rare. Elle est dans un état remarquable pour une pièce de cette époque, gradée AU55 (Almost Uncirculated) par PCGS avec une frappe très nette et une belle couleur de l'or. Elle est estimée £ 300K, lot 73. Voici le lien vers le site de la maison de ventes.