6 janv. 2016

Les Cornes de la Révolution

La manipulation de la poudre à fusil est dangereuse. Jusqu'au début du XIXème siècle, la cartouche reste rudimentaire et doit de surcroît être compatible avec l'arme à feu utilisée. L'autre méthode consistait à stocker la poudre dans des récipients que le soldat avait avec lui pour charger l'arme juste avant de tirer.

La corne de mammifère évidée est un bon choix. Elle protège la poudre contre l'humidité et son volume est relativement important. Un polissage des parois protège contre l'effet fatal d'une étincelle. L'objet pouvait être décoré, comme un scrimshaw.

Deux cornes à poudre datant de la Guerre Révolutionnaire Américaine viennent en vente à quelques jours d'intervalle. Les deux pièces ont conservé leur bouchon.

Le 11 janvier, Sterling Associates vend une corne décorée, marquée au nom d'Alexander Hamilton et datée 1773. Les inscriptions sont considérées comme autographes et un descendant direct du célèbre Founding Father a déclaré qu'il considère cette provenance comme authentique.

Elle est estimée $ 25K, lot 60 sur les plates-formes de ventes LiveAuctioneers et Invaluable. La maison de ventes est située à Closter NJ. Les enchères sont reçues sur ordre et en live par téléphone et sur Internet.

Le 4 février à Fairfield ME, James D Julia vend une corne inscrite sur le bouchon du nom de son propriétaire Oliver Buttrick et datée 1774 au même endroit. Elle a très certainement été utilisée par ce minuteman à la bataille de Concord l'année suivante. Elle est estimée $ 20K, lot 2026 sur la plate-forme Invaluable.