21 févr. 2016

Elégance Britannique pour une Bugatti

Le Type 57 introduit en 1934 par Bugatti autorise toutes les élégances. Avec son châssis surbaissé conçu en 1937 sous la référence 57S, ce modèle de luxe entre résolument dans la catégorie des voitures de sport.

Diverses carrosseries sont proposées par Bugatti pour la 57 ou la 57S : berline Galibier, coach Ventoux, cabriolets Stelvio et Aravis, coupés Atalante et Atlantic. Ils sont fabriqués à Colmar par Gangloff, un sous-traitant de Bugatti.

Selon l'usage de ce temps, l'externalisation de la carrosserie est aussi acceptée par la marque. En 1937, le nouvel agent de Bugatti à New York commande un touring roadster à quatre places qui est réalisé en Angleterre par Vanden Plas dans un style minimaliste au goût Britannique.

Aucun client Américain n'est tenté et la Bugatti - Vanden Plas revient à Londres. Elle est appréciée par Bugatti qui inclut son image au catalogue 1937-1938 et l'expose au Salon de Londres en 1938, mais elle restera unique en son genre.

La voiture réapparait légèrement modifiée en 1947 sous la référence d'une Type 57SC sports tourer. Elle est surchargée, une option très attractive pour les clients car elle permet d'atteindre 190 km/h. Ce compresseur sera remplacé plus tard par un équipement similaire conforme à la conception d'origine du type 57SC.

Ce chef d'oeuvre Franco-Britannique de l'automobile d'avant guerre est estimé $ 11M à vendre par Bonhams à Amelia Island le 10 mars, lot 139. L'estimation, non indiquée au catalogue, est révélée par le communiqué de presse du 17 février. Son parfait état de fonctionnement est démontré sur la vidéo partagée par la maison de ventes.