6 févr. 2016

La Petite Chaise de l'Amérique

Andy Warhol est un prédicateur dont le langage est l'image. Le mystère de la mort hante ses oeuvres. La magnificence de la vraie Marilyn a été détruite par son suicide, et la maladie de Liz blêmit ses joues et cerne ses yeux. Dès 1962, il ouvre sa série Death and Disaster qui sera son sermon contre les horreurs de l'Amérique.

La chaise électrique de Sing Sing entre dans son iconographie l'année suivante sous la forme de copies d'une photo publiée dans un magazine en 1953, quand cet instrument était glorifié pour son rôle dans l'exécution des Rosenberg. La chaise est non occupée au milieu d'une grande pièce vide. Le seul élément associé à une activité humaine est une terrible pancarte avec le mot SILENCE. Elle a tué 614 individus de 1891 à 1963.

En 1964, Andy prépare une série de 32 Little Electric Chairs 56 x 71 cm pour couvrir un mur d'une exposition à Toronto en mars 1965. Une unique image sérigraphiée est associée à des couleurs différentes, plus ou moins lugubres.

Dans un bleu glaçant, l'une d'elles a été vendue pour $ 11,6M incluant premium par Christie's le 10 novembre 2015. Une chaise d'un jaune macabre a été vendue pour $ 10,5M incluant premium par Christie's le 12 mai 2014.

La peinture argent donne un effet à la fois impersonnel et brillant qui questionne le bien fondé de la publication d'origine de cette image et l'attirance du public pour le morbide. Cet intéressante variante est estimée £ 3,5M à vendre par Sotheby's à Londres le 10 février, lot 14.