7 févr. 2016

Le Second Folio

Du vivant de William Shakespeare, ses oeuvres sont éditées sans grand soin. Le spectacle prime sur la littérature. En 1623, sept ans après la mort de l'auteur, un groupe de ses amis publie la première édition complète de ses comédies, histoires et tragédies. La page de titre inclut une gravure par Martin Droeshout qui est peut-être une effigie réaliste de Shakespeare.

Cette édition est luxueuse, en 900 pages 32 x 21 cm. Techniquement, c'est un folio dans lesquelles les feuilles sont assemblées avec un seul pli sans être coupées. Cette édition, la plus prestigieuse de toute la littérature anglaise, est désignée sous le nom de First Folio.

En 1632, les droits du premier groupe d'investisseurs ont été transférés à des libraires qui préparent le Second Folio.

Le format du Second Folio est similaire à celui du First Folio. De nombreuses corrections sont apportées, qui génèrent parfois de petites erreurs. L'épitaphe de Shakespeare par Milton est ajoutée. Les investisseurs reçoivent de l'imprimeur une quantité de livres proportionnelle à leur part. Leur nom qui est imprimé sous la gravure de Droeshout permet d'assurer si un livre est un premier tirage du Second Folio.

Un exemplaire du Second Folio avec une des marques de Robert Allot, le principal actionnaire de cette opération, a été discuté précédemment dans cette chronique. Il était proposé à la vente par PBA Galleries le 8 février 2010. Quelques taches et réparations étaient annoncées au catalogue.

Le 14 février à Pasadena, PBA Galleries vend un autre exemplaire, à la marque plus rare du libraire William Aspley. Ce livre dans un état exceptionnel est estimé $ 200K, lot 99.