16 mars 2016

La Bénédiction du Fils du Ciel

L'empereur Kangxi avait une très haute idée de ses responsabilités politiques. Il était le seul intercesseur entre le ciel et le peuple. Sa dynastie des Qing était d'origine Mandchoue et il fallait qu'il maintienne son autorité contre les Chinois ethniques. Il y parvient merveilleusement puisque son règne suivi de ceux de son fils et de son petit-fils assurèrent la paix et la prospérité avec une efficacité sans précédent.

Les sceaux permettent de marquer les documents avec la pensée profonde de l'empereur lui-même et sont ainsi une méthode pour exprimer et propager la bénédiction. Le plus important des sceaux était la pensée bienfaisante Jingtian Qinmin : adore le ciel et sers ton peuple. L'empereur n'est pas un despote. S'il oublie son devoir, il doit être renversé. Kangxi régna pendant 61 ans, de 1661 à 1722 de notre calendrier.

Kangxi utilisa un seul sceau Jingtian Qinmin, peut-être tardivement car aucun document datant de son règne n'a été identifié avec cette marque. C'est un grand sceau en bois de santal (tanxiangmu) de 10 cm de côté surmonté de la sculpture d'une bête mythique pour une hauteur totale de 11 cm. Cette pièce unique est à vendre par Sotheby's à Hong Kong le 6 avril, lot 3101.

L'importance extrême du Jingtian Qinmin de Kangxi a été démontrée ultérieurement. Une copie avec la même inscription est réalisée en jade dès la première année du règne de Yongzheng avec une sculpture entièrement différente. Lorsque bien des années plus tard Qianlong établit le Kangxi Baosou, répertoire des marques utilisées par son grand-père, celle-ci apparaît en toute première position.

Je vous invite à regarder la très brève vidéo introduisant ce sceau.