27 mars 2016

Le Piège aux Innocents

La scène d'hiver intitulée La Trappe aux Oiseaux est le thème le plus fréquent dans l'art de Pieter Brueghel le Jeune. Un sentiment de quiétude émane de cette composition avec des patineurs sur la glace au milieu de la route et des oiseaux.

Le titre n'est cependant pas incongru. La glace peut couvrir un piège invisible. La genèse de cette angoisse remonte à la confrontation de Pieter Bruegel l'Ancien (sans 'h') avec les guerres de religion, une épreuve terrible pour la fin de la vie de ce grand artiste qui désirait être un moralisateur.

Le prototype de La Trappe aux Oiseaux par Pieter l'Ancien n'est pas identifié avec certitude bien que l'exemplaire conservé au Kunsthistorisches Museum à Vienne soit un bon candidat. Toutefois son Massacre des Innocents, situé quasiment au même endroit dans le village Flamand et avec le même enneigement, confirme le message de la tranquillité trompeuse de la Trappe aux Oiseaux.

Un Massacre des Innocents 122 x 170 cm par Pieter le Jeune, vendu pour £ 4,6M incluant premium par Sotheby's le 8 juillet 2009, est daté autour de 1605-1610 par dendrochronologie. Il est très proche de la composition originale de son père.

La morale se transforma en paysage charmant sans modification majeure de l'image au fur et à mesure que les souvenirs de la guerre étaient estompés. Cinq exemplaires de La Trappe aux Oiseaux ont été datés par l'artiste entre 1601 et 1626. La dernière d'entre elles, 40 x 57 cm, a été vendue pour £ 3,9M incluant premium par Sotheby's le 9 juillet 2014 sur une estimation basse de £ 1M.

Dans une étude publiée en 2000, Klaus Ertz compte 45 peintures autographes de La Trappe aux Oiseaux par Pieter le Jeune. L'huile sur panneau 46 x 59 cm à vendre par Dorotheum à Vienne le 19 avril est une addition à ce corpus. Par des considérations de style, Ertz la positionne autour de 1616. Elle est estimée € 700K, lot 39.

Je vous invite à regarder la video partagée par Dorotheum.