19 mars 2016

Youki, la Femme de Neige

Tsuguharu Foujita arrive en 1913 à Montparnasse. Il amène dans la communauté des peintres toute sa sensibilité Japonaise qui se mêlera harmonieusement avec l'efficacité des lignes des dessins Art Déco.

Comme les autres artistes, Foujita cherche et trouve à Montparnasse la femme idéale. Il épouse Fernande et peint des nus de Kiki. La blancheur de peau de Lucienne lui apporte une nouvelle impulsion artistique. Il la surnomme Youki qui signifie Petite neige.

Désormais ses toiles devront présenter l'effet expressionniste de la femme parfaite. Il les couvre de peinture blanche ou ivoire sur laquelle il dessine le nu à l'encre par un trait fin et précis avant de compléter l'oeuvre par les couleurs transparentes de la peau et des cheveux.

La vie hédoniste de Montparnasse ne favorise pas la fidélité. En 1930, Youki a quitté Foujita pour aimer Desnos. Le peintre poursuit cependant sa recherche esthétique et copie un modello de 1924 montrant Youki dormant nue sur un lit avec un bras et les longs cheveux coulant négligemment vers le plancher.

La femme idéale et diaphane occupe la partie haute de l'image. A l'avant-plan, le point fort est un chat couché apportant un contraste de densité ainsi que l'opposition de son regard vif avec le sommeil inactif de la déesse. Cette oeuvre de grande dimension 98 x 163 cm a été vendue pour £ 1,2M incluant premium par Sotheby's le 5 février 2014. Elle est estimée HK$ 20M à vendre par Sotheby's à Hong Kong le 3 avril, lot 1035.