9 avr. 2016

Envol d'un Esprit

Au coeur de la forêt Africaine, les rites locaux ont généré de bizarres statuettes. Le 7 mai à New York, Sotheby's vend une figure masculine ofika de 55 cm de haut du groupe ethnique Mbole du Congo, lot 7 estimé $ 1,2M.

La vie sociale Mbole était régie par une société secrète initiatique très hiérarchisée nommée le lilwa. Cette communauté presque exclusivement masculine pratiquait couramment la pendaison, d'abord comme punition pour dissuader les villageois d'exercer des méfaits et aussi pour aider leurs dignitaires mourants à préparer le voyage vers l'au-delà.

La plupart des figures Mbole ont une attitude de départ pour l'envol, avec les genoux pliés et les pieds pointant vers le bas qui ne permettent déjà plus de marcher. Un très fort contraste de qualité d'exécution existe entre la précision géométrique de la tête et le reste du corps qui est une simple esquisse.

L'élongation de certaines de ces figures évoque bien le cadavre séché après la pendaison. Ce n'est pas le cas de la statuette à vendre mais d'autres caractéristiques confirment qu'elle montre le défunt dans son processus de transformation en esprit : le visage blanc est un symbole de mort et la tête est rouge du sang de la résurrection. La vie a cessé d'apporter ses souffrances et l'expression est à la fois sereine et glaçante.

Cette figure est un superbe et terrifiant chef d'oeuvre de la forêt tropicale profonde. L'annihilation de ces sociétés sous un prétexte de civilisation rend difficile la compréhension complète de son message mystique.