10 avr. 2016

Gloire et Trouble du Nu Néoclassique

Dans le siècle de Boucher, la mythologie est un prétexte à montrer le nu. Gaetano Gandolfi travaille à Bologne. Ses groupes néoclassiques sont de véritables chorégraphies de Nymphes, de Grâces et de Cupidons tournoyant autour de la déesse principale.

Une de ses plus importantes oeuvres est une paire de toiles effectuée sur commande pour un client Russe anonyme. Elle est attestée par une lettre de Mauro Gandolfi qui cherchait les dessins préparatoires effectués par son père.

Le patron est aujourd'hui identifié avec une forte présomption comme un prince Youssoupov qui fut ambassadeur à Turin et possédait une grande collection de peintures modernes. La nomination de cet aristocrate comme membre honoraire de l'Accademia Clementina à Bologne en 1787 apporte une date plausible à la commande exécutée par Gandolfi.

Les deux huiles sur toile de même dimension, 148 x 170 cm, sont réapparues indépendamment. Leur traitement du thème de l'amour est opposé.

Diane a été vendue par Christie's pour $ 4,1M incluant premium le 27 janvier 2010 sur une estimation basse de $ 800K. La chaste déesse est une justicière refusant d'amnistier Callisto mise à nu par les nymphes pour révéler qu'elle est enceinte.

La naissance de Venus est l'épisode classique de fécondité et d'espoir. La déesse née adulte sort de sa coquille pour aguicher son entourage. Cette peinture est estimée $ 2,5M à vendre par Christie's à New York le 14 avril, lot 115.