17 avr. 2016

Les Particules de Soleil

La recherche de l'indépendance de l'art et de la pensée est une caractéristique typique de la fin du XIXème siècle. Georges Seurat est un grand expérimentateur du langage artistique. A ses côtés Paul Signac développe les possibilités artistiques du pointillisme. Seurat meurt prématurément en 1891.

Les compositions de Signac ont la même rigueur géométrique que celles de son ami, avec un respect total de la perspective. Contrairement aux impressionnistes, ils ne tolèrent pas la liberté du pinceau. Signac travaille en atelier d'après ses esquisses à l'aquarelle.

Il suit les théories psychophysiologiques de Charles Henry qui sont une application à l'art de la théorie du spectre des couleurs de Chevreul. Le paysage est reconstruit par des particules de couleurs pures juxtaposées sans chevauchement. L'action de la rétine reconstitue la scène dans toute sa luminosité.

Paul Signac est un indépendant dans son art et dans sa vie. Tenté par les théories anarchistes, il aime naviguer sur les côtes de France à bord de son petit bateau à voile, l'Olympia. Il protège aussi la créativité des autres artistes et est un des plus actifs organisateurs du Salon des Indépendants, une exposition des avant-gardes qui se tient chaque année à Paris.

En 1892, l'Olympia mène son marin à Saint-Tropez qui à cette époque n'est accessible que par la mer. Le soleil du Midi Méditerranéen l'éblouit comme il avait ébloui Van Gogh. Signac achète une maison où il invite ses nombreux amis. Ainsi nait la vie artistique intense du petit village, en attendant d'être relayée en 1956 par les vedettes du cinéma.

Le 9 mai à New York, Sotheby's vend une vue des maisons du front de mer de Saint-Tropez, huile sur toile 47 x 55 cm peinte par Paul Signac en 1892, lot 8 estimé $ 8M. La vue prise en plein midi par un chaud ensoleillement est une des meilleures démonstrations des possibilités expressives du pointillisme.