30 avr. 2016

Sandy en Inde

La visite de Sandy Calder à Gira Sarabhai est une des plus sympathiques histoires liées à la mondialisation de l'art après la Seconde Guerre Mondiale et l'indépendance de l'Inde.

Gira est la plus jeune fille d'un riche industriel du textile. En 1949, elle aide son frère Shri Gautam Sarabhai à créer à Ahmedabad le Calico Museum of Textile qui est une exceptionnelle réussite.

Gira est très attentive à l'art moderne et invite des artistes occidentaux à des séjours dans la propriété familiale. Le choix de ses visiteurs montre son intérêt pour les avant-gardes : Noguchi, Le Corbusier, John Cage, Rauschenberg, Cartier-Bresson, Neutra, Charles et Ray Eames.

Vers 1954 à Paris, Gira achète un mobile à pendre réalisé en 1952. Architecte de formation, elle aime l'art de Calder, habile mélange de technique, d'équilibre géométrique des masses et d'une ingénieuse inspiration végétale. Sandy et Louisa Calder acceptent avec enthousiasme l'invitation de Gira pour un séjour dans la propriété Sarabhai.

Sandy veut réussir ce voyage et prépare soigneusement les plans des mobiles qu'il réalisera à Ahmedabad en janvier et février 1955, offrant la plus grande diversité de ses modèles avec toute la variété de ses couleurs. Restée intacte, cette collection est une time capsule de l'art de Calder au milieu des années 1950.

La collection est dispersée le 10 mai par Christie's à New York, commençant au lot 8 B par la pièce achetée par Gira à Paris. Les oeuvres réalisées à Ahmedabad en 1955 constituent les lots 9 B à 16 B. Voici le lien vers ces lots. Le mobile le plus monumental, de dimensions hors tout 276 x 362 x 150 cm, était installé dans le jardin. Il est estimé $ 6M, lot 15 B.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Christie's :