24 avr. 2016

Un Démon Noir à Modène

Jean-Michel Basquiat a fait deux voyages en Italie au début de sa carrière.

La première visite au printemps 1981 est occasionnée par l'exposition qui lui est consacrée à Modène par Emilio Mazzoli. Il découvre l'Europe et peint le très étrange Field next to the other road. Cette toile de dimension murale, 221 x 401 cm, démontre que le sous-sol d'Annina Nosei ne suffisait déjà plus pour sa vision grandiose. Cette peinture a été vendue pour $ 37M incluant premium par Christie's le 13 mai 2015.

Jean-Michel revient à Modène en mars 1982. Il y peint une paire de toiles sur le thème traditionnel Italien du paradis et de l'enfer mais selon son habitude il brouille le message pour exacerber sa vision du pouvoir noir. Un critique d'art avisé déclarera plus tard que Jean-Michel Basquiat est le Jimi Hendrix de la peinture.

Le 10 mai à New York, Christie's vend la figure du diable, au lot 36 B. Jean-Michel a compris l'avantage visuel du gigantisme qui sera l'une des caractéristiques essentielles de l'art de notre temps : la toile mesure 239 x 500 cm. Elle est peinte à l'acrylique sans oil stick, permettant d'introduire des coulures sous les taches de brillantes couleurs qui entourent la tête cornue.

Certains voient un auto-portrait dans ce diable. C'est une opinion excessive car les traits sont stylisés, mais cette figure tribale menaçante traduit l'ambition du jeune artiste de devenir un rédempteur du monde.

Jean-Michel n'a pas eu besoin de donner un titre à son Démon, contrairement à la figure divine qu'il intitule Profit 1 par un de ses coups de griffe habituels contre le capitalisme. Le contraste est saisissant : le fond est ici noir et tagué, la bouche ronde crie une harangue que personne n'écoutera.

Le communiqué de presse du 15 avril indique que cet Untitled est estimé au-delà de $ 40M.