29 mai 2016

D'Ellis à Elvis

Elvis Presley vivait à Memphis depuis l'âge de 13 ans. L'écolier ne manquait pas les nuits de chants gospels organisés à l'Ellis Auditorium de la ville. On imagine facilement le garçon admirer le piano à queue sur lequel avaient joué W.C. Handy, Duke Ellington, Count Basie et Cab Calloway. Lui-même joue sur cette scène en 1955.

Le succès d'Elvis devient phénoménal à partir de 1956. Au début de 1957, il établit sa résidence à Graceland, à 15 Km du centre ville. Par une coïncidence de date, l'auditorium réorganise son aménagement la même année. Elvis achète le piano pour l'installer à la meilleure place dans sa salle de musique.

Le piano est un instrument de bonne marque, fabriqué par Wm. Knabe. Sa date de fabrication déduite de son numéro de série est 1912 mais on ne sait rien de son histoire avant les années 1930 ni quand il est entré dans cet auditorium inauguré en 1924.

Elvis crée son propre style. Il veut un instrument blanc et fait repeindre son vieux piano, qu'il conservera jusqu'en 1968. Il le met à l'écart quand Priscilla fait plaquer à la feuille d'or pour leur anniversaire de mariage un piano de marque Kimball acheté par Elvis en 1955.

Les deux instruments ont un historique aux enchères.

Le piano blanc assorti de sa banquette a été discuté deux fois dans cette chronique : il a été offert sans succès par Gotta Have Rock and Roll en mars 2009 et par Heritage en août 2010. Le piano doré a reçu un meilleur accueil chez Julien's le 7 novembre 2015 : il a été vendu pour $ 600K incluant premium.

Le piano blanc toujours accompagné de sa banquette revient chez Heritage à Beverly Hills le 25 juin, lot 89492, avec une estimation qui est devenue raisonnable à $ 600K.

L'Heure H du Jour J

Sous le commandement du général Eisenhower, les forces alliées débarquent en Normandie le 6 juin 1944. Les enjeux sont gigantesques et les forces en présence sont sans précédent dans l'histoire. Les deux plages les plus à l'ouest choisies par l'Operation Overlord sont confiées aux Américains.

La logistique est organisée mais les imprévus sont inévitables. Trois bateaux légers de type Landing Craft Control avaient pour mission de guider le débarquement à Utah Beach. Pour des raisons techniques, un seul est en place à l'Heure H. Il aura la tâche exceptionnellement difficile de réaliser tout le travail à lui seul.

Le lieutenant Vander Beek responsable de ce US Navy LCC 60 fait une erreur d'environ 500 m par rapport à l'emplacement prévu. C'est une chance : les Américains prennent pied à un endroit de la plage que les Allemands ne surveillaient pas. La réussite du débarquement d'Utah Beach est une clé majeure du succès de la campagne de France.

Les Allemands réagissent très vite mais il est déjà trop tard pour eux. Quand Vander Beek prend son premier temps de repos après sept heures et demi de combat, les Américains ont déjà repoussé 19 charges Allemandes. Deux mois plus tard le LCC 60 est encore une fois en première ligne lors de l'Operation Dragoon d'invasion de la France par le Midi.

Le lieutenant a conservé en souvenir le drapeau Américain de poupe de son LCC, déchiré et troué par les balles. Revenu à la vie civile, le héros est mort en 2014 âgé de 97 ans. Son drapeau sera vendu le 12 juin à Dallas par Heritage, lot 40193.

Encore plus endommagé, un drapeau Américain qui a flotté de juin à octobre 1944 sur quatre des cinq plages a été vendu pour $ 390K incluant premium par Bonhams le 5 juin 2014.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Heritage :

Le Masque d'Initiation Lega

Le groupe ethnique Lega (parfois appelé Warega) du Congo était divisé en plusieurs communautés claniques qui recrutaient leurs membres par un processus initiatique. Des masques étaient portés lors de ces cérémonies liturgiques. Ils étaient réalisés en bois, en os, en pierre, en résine ou en ivoire.

Parmi ces matériaux, l'ivoire est le plus important. Un masque en ivoire représente le fondateur de la communauté, et le nombre de générations écoulées est connu des membres du groupe. Ce masque est exposé et n'est jamais porté. Dans le sens occidental du terme, c'est une oeuvre d'art. Il est unique pour une communauté et par ce fait il est extrêmement rare.

La tribu Lega est certainement celle qui a le mieux maîtrisé l'art de l'ivoire. En complément du masque grandeur nature, de très nombreuses petites répliques pouvant être appelées des masquettes tenant dans la paume de la main étaient produites pour les besoin de la liturgie initiatique.

Dans les années 1930, les masques d'ivoire Lega émerveillaient à juste titre les connaisseurs qui découvraient la profondeur et la variété des arts Africains. L'un d'eux, abondamment exposé, décrit et photographié, vient de refaire surface. Il est estimé € 1M à vendre par Sotheby's à Paris le 22 juin, lot 41.

La qualité de sa patine avait été identifiée mais il n'avait été photographié qu'en noir et blanc. Sa redécouverte confirme que c'est un chef d'oeuvre : les amateurs plébiscitent les pièces en bon état qui offrent l'évidence d'une utilisation tribale intense.

Sa patine profonde d'une superbe couleur mêlant le brun, le rouge et l'orangé a été réalisée par une onction répétitive avec des huiles pigmentées. Cette couche organique avait un rôle magique. Ce specimen porte la trace de prélèvements qui étaient effectués dans un but thérapeutique en un cas intéressant d'intervention de l'ancêtre pour une aide concrète à l'initié.

Le Pouvoir Matrilinéaire Chokwe

Le groupe ethnique Chokwe vit en Angola. Il était jadis puissant, au point de prendre le contrôle politique du très important empire Lunda il y a environ 150 ans. Le contact avec les blancs a détruit cette dominance.

Dans les années 1950, les ethnologues tentent avec un succès mitigé d'interroger les devins et les anciens pour comprendre la subtilité de ces cultures perdues. Il apparaît que la société Chokwe assure un équilibre politique entre la vitalité de l'homme et la fécondité de la femme. Elle est souvent dirigée par une reine et la transmission du pouvoir est matrilinéaire.

La légende de l'origine de leur royaume avait été transmise oralement. Le pouvoir des femmes est symbolisé par une trilogie : l'épouse principale et la mère du chef, et la princesse fondatrice Lueji qui apporta à la tribu les attributs royaux et l'arc.

A un moment de l'histoire de ce groupe, les statuettes aristocratiques marquent une recherche évidente d'expression de la beauté du visage, du corps nu et des ornements, avec une expression ou une attitude naturaliste qui manque souvent dans les figures stylisées de l'art tribal Africain. Elles sont certainement bien plus un symbole du pouvoir qu'une référence aux ancêtres primordiaux, mais leur usage n'a pas été identifié.

Les figures d'hommes sont les plus fréquentes. Un chasseur haut de 49 cm armé de son bâton, prêt à bondir dans l'action, a été vendu pour € 3,8M incluant premium par Enchères Rive Gauche en juin 2006. Un roi assis jouant de l'instrument de musique nommé sanza a été acquis pour € 1,45M incluant premium par le Musée du Quai Branly dans une vente organisée par Pierre Bergé et Associés en juin 2010.

Le 22 juin à Paris, Sotheby's vend une figure féminine Chokwe haute de 35 cm, lot 9 estimé € 1,5M. Son rôle dans la trilogie féminine ne peut pas être déterminé mais elle incarne la force avec la même attitude que le chasseur : coudes en arrière, genoux fléchis. Les détails sont précis et la poitrine est puissante. Elle a conservé intacte son épaisse et longue coiffure de cheveux naturels.

28 mai 2016

La Création du Legal Tender Note

La guerre civile oblige le gouvernement Américain à trouver pour la circulation de la monnaie des solutions qui ne mettent pas en danger les réserves fédérales de métaux précieux. Les Actes du Congrès qui se succèdent à un rythme rapide de 1861 à 1863 ont créé la monnaie Américaine moderne et le fameux billet vert (greenback).

Les Demand notes établies en 1861 pour les dénominations de $ 5, 10 et 20 étaient seulement échangeables sur demande contre des pièces et n'offraient de ce fait qu'une solution partielle au problème monétaire. Le Legal Tender Note généralise en 1862 l'utilisation du papier monnaie pour la plupart des catégories de paiements et ajoute les fortes dénominations : $ 50, 100, 500 et 1000.

Le gouvernement organise rapidement le remplacement des Demand notes par les Legal tender notes et étend la limite autorisée à 450 millions de dollars par le Third Legal Tender Act du 3 mars 1863. C'est suffisant : ce montant global ne sera pas dépassé.

L'autorisation d'étendre l'édition des billets est donnée le 10 mars 1863. Cette date figure sur les impressions successives de la même édition, le plus souvent avec une indication New Series qui signifie une impression ultérieure à une date non précisée.

Bien entendu ces premiers Legal Tender Notes sont très recherchés par les collectionneurs. Un très rare $ 1000 de type 1862 - New Series a été vendu pour $ 880K incluant premium par Stack's Bowers le 15 août 2013.

22 exemplaires du $ 100 de type 1863 ont survécu. Un New Series gradé Choice New 63 par PCGS Currency a été vendu pour $ 305K incluant premium par Heritage en janvier 2013. Un autre exemplaire de même grade a été vendu par coïncidence également à $ 305K incluant premium par Lyn Knight le 19 juin 2015.

Le 4 juin à Memphis, Lyn Knight vend un $ 100 de type 1863 - New Series gradé Choice About New 55 PPQ par PCGS. Ce grade moins élevé que les deux exemples ci-dessus est dû à une marge gauche inférieure à Gem. Ce défaut est compensé par la qualification PPQ qui signifie que la qualité du papier est parfaite. Ce billet est estimé $ 250K, lot 2047.

La même vente offre au lot 2045 un $ 50 de type 1863 - New Series gradé VF 30 par PCGS. Cette variété est extrêmement rare aux enchères. Il est estimé $ 100K, lot 2045.

Voici le lien vers le site de la maison de ventes. Les deux lots à vendre sont illustrés dans l'article partagé par Numismatic News.

Une Nouvelle Découverte à Cullinan

La mine Cullinan a été découverte en 1902. En 1905 un mineur sort une gemme historique de type IIa pesant 3106 carats qui reste unique en son genre par son poids et sa qualité. Deux célèbres diamants appartenant à la collection royale d'Angleterre ont été extraits du "Cullinan" : le Great Star of Africa monté sur le sceptre et le Second Star of Africa monté sur la couronne.

Cette mine appartenant aujourd'hui à Petra Diamonds reste le pourvoyeur le plus régulier de diamants de couleurs de type IIb, 10 à 20 fois plus rares que les IIa.

Une gemme extraordinaire de couleur fancy intense blue pesant 122,52 carats a été découverte à Cullinan en juin 2014. Les joailliers ont analysé finement sa régularité cristalline en utilisant les propriétés semi-conductrices qui sont spécifiques aux diamants de type IIb.

Cette analyse non-destructive a permis d'optimiser la taille. Quatre diamants ont été produits. Le Cullinan Dream est le plus gros des quatre. Il est taillé en rectangulaire à coins coupés et pèse 24,18 carats. Sa clarté est VS2. Il est estimé $ 23M à vendre par Christie's à New York le 9 juin, lot 261.

Ce diamant est exceptionnel. Sa couleur fancy intense est beaucoup plus rare que le fancy vivid blue. L'Oppenheimer Blue, considéré comme le plus gros fancy vivid blue jamais offert aux enchères, pesait seulement 14,62 carats. Il a été vendu pour CHF 57M incluant premium par Christie's le 18 mai 2016.

L'estimation qui avoisine $ 1M par carat est cohérente par rapport aux rares résultats obtenus sur de gros diamants bleus de cette couleur. Un fancy intense blue d'excellente clarté VVS2 pesant 7,64 carats a été vendu pour CHF 9M incluant premium par Sotheby's le 11 mai 2010.

L'autre très rare nuance de bleu, le fancy deep blue, peut atteindre des prix au carat de même niveau ou même supérieur. L'estimation par Sotheby's en avril 2016 à $ 2,6M par carat pour le diamant de Shirley Temple était néanmoins très exagérée.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Christie's pour annoncer le Cullinan Dream :

25 mai 2016

Paysage et Faux-Bois

Les progrès de la porcelaine sont particulièrement bien documentés pendant le règne de Yongzheng grâce à une implication personnelle de l'empereur. L'utilisation de l'émail n'offre pas seulement une palette de couleurs quasiment complète : elle permet aussi l'imitation des autres matériaux avec une luminosité sans précédent.

L'art et la virtuosité sont récompensés par des interventions nominatives de l'empereur qui décide lui-même de l'affectation des meilleurs artistes aux techniques les plus avancées. Pendant la dixième année du règne, 1732 de notre calendrier, Yongzheng publie une description de la province de Jiangxi qui inclut une liste des types de céramiques qui sont réalisées à Jingdezhen pour l'usage de l'empereur.

Le mocai, signifiant la couleur de l'encre (noire ou sepia), est une nouveauté particulièrement appréciée, permettant l'imitation des dessins avec plus d'élégance que le bleu et offrant les mêmes possibilités de contrastes d'ombres que l'art traditionnel sur papier. Une autre nouveauté est la mise au point par les chimistes du yangcai d'une couleur rouge-orangé qui vient se mêler au brun pour donner l'apparence du bois.

Le 23 octobre 2005, Sotheby's vendait pour HK$ 21M incluant premium un très rare exemple de porcelaine mêlant l'imitation du rouleau à main et du bois. Cette pièce est maintenant à vendre par Christie's à Hong Kong le 1er juin, lot 3213.

Il s'agit d'un porte-pinceau cylindrique imperceptiblement cintré de 18,3 cm de diamètre. Le paysage de style Ming est continu tout autour de la circonférence, une amélioration dans le raffinement que les rouleaux ne permettent pas. Plusieurs lettrés animent la scène avec des occupations paisibles. Ce thème laisse supposer que la pièce avait été commandée pour le bureau de l'empereur lui-même qui était aussi un fervent calligraphe.

Le paysage est bordé en haut et en bas par une bande en faux-bois qui s'étend vers l'intérieur de la pièce et vers la base, avec une réserve pour la marque en bleu à six caractères de l'empereur.

22 mai 2016

Le Rappel d'Alice

Les raconteurs d'histoires apprécient les réactions de leur public. Le 4 juillet 1862, après la promenade en bateau sur la Tamise, la jeune Alice demande à Charles Dodgson de mettre par écrit l'histoire qu'il vient tout juste d'inventer. L'idée est bonne. Sous le pseudonyme de Lewis Carroll, Dodgson prépare Les Aventures d'Alice au Pays des Merveilles.

Un livre pour enfants doit être illustré. Dodgson dessine mal. Le caricaturiste du magazine Punch, John Tenniel, est très apprécié de ses lecteurs pour l'humour de ses dessins mettant justement en action des personnages grotesques. Les deux hommes font affaire et Tenniel réalise les 42 dessins du livre de Dodgson.

Dodgson est pressé. Il veut que le livre soit disponible pour le troisième anniversaire de la promenade en barque. En juin 1865, l'éditeur Macmillan relie un premier ensemble de 50 exemplaires que Dodgson commence aussitôt à envoyer à ses amis.

Tenniel est mécontent de la qualité d'impression de ses illustrations. Il a raison : les planches sont inégales avec des zones faibles et d'autres trop noires. Dodgson rejette les 2000 exemplaires de cette édition originale et s'efforce avec un succès mitigé de rappeler les exemplaires déjà envoyés. Le matériel refusé sera utilisé l'année suivante pour la première édition Américaine par un autre éditeur.

Le succès du livre est phénoménal mais les exemplaires survivants de l'édition datée 1865 sont extrêmement rares. Ils sont le Saint Graal des bibliophiles au même rang que le First Folio de Shakespeare.

La copie de travail utilisée par Dodgson est un des 22 ou 23 survivants. Ce livre accompagné de dix des dessins originaux de Tenniel a été vendu pour $ 1,55M incluant premium par Christie's le 9 décembre 1998.

Parmi les exemplaires qui sont encore en mains privées, deux seulement ont conservé la reliure et l'emboîtage d'origine. Le meilleur de ces deux livres est estimé $ 2M à vendre par Christie's à New York le 16 juin, lot 1. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes. L'anomalie identifiée par Tenniel est montrée de façon flagrante.

L'Argenterie de Picasso

Autour de 1955 Picasso est passionné et amusé par la création de céramiques. L'argent peut être travaillé en repoussé comme la terre cuite. Picasso sélectionne quelques motifs parmi ses plats et accepte que l'orfèvre François Hugo réalise les pièces.

Cet intérêt de Picasso pour l'argent reste privé. Il montre ses plats avec parcimonie à de très rares amis. Il faut attendre 1967 pour que Hugo, avec l'autorisation de l'artiste, réalise une édition unique en 20 exemplaires chacun numérotés de 1 à 20, plus 2 "exemplaires d'artiste" et 2 "exemplaires d'auteur".

Curieusement cette réalisation reste inconnue du public jusqu'à une exposition de 19 pièces à Londres et Paris en 1977.

Les ensembles commerciaux avaient probablement été dispersés dès leurs premières ventes. 19 pièces de l'exemplaire d'artiste 2/2 sont restées en un seul lot vendu pour $ 3,5M incluant premium par Christie's le 6 mai 2014 sur une estimation basse de $ 1M.

Un collectionneur a réussi à réunir un exemplaire de chacun des 24 plats répertoriés. Dans cet ensemble, le Visage de Faune provient d'un tirage supplémentaire hors commerce de 6 exemplaires et le Visage géométrique aux traits, non numéroté, est identifié au revers comme "avant la lettre".

Cette intéressante collection est estimée HK$ 12M à vendre par Sotheby's à Hong Kong le 23 juin, lot 539. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

21 mai 2016

La Génération de la Route

Les crises et les guerres suscitent des réactions de rejet social qui génèrent une créativité littéraire et artistique. C'est le cas de la Beat generation, un terme créé par Jack Kerouac en 1948 avec le sens de "génération perdue".

Ces premiers Beats répètent d'une certaine façon le choix d'Achille : ils désirent avant tout que leur vie soit intense. Ils sont attirés par tous les tabous et mènent une vie sexuelle libérée, à la fois hétérosexuelle et homosexuelle, tout en s'adonnant à la drogue. Ces asociaux sont les précurseurs de la révolution sexuelle des années 1960.

Neal Cassady fait partie du groupe. Sa lettre à Kerouac du 17 décembre 1950 est le déclencheur de la dimension littéraire des Beats : avec Kerouac bien sûr mais aussi avec Ginsberg et Burroughs. Pour Kerouac, Cassady était le Beat typique, né dans une bagnole sur la route.

La lettre de Cassady est confessionnelle avec les noms des personnes réelles. Il était imbibé d'amphétamines après une visite à une girlfriend qui venait de rater son suicide. Sur 18 pages tapées serré avec des compléments autographes, Cassady déroule sans aucune retenue une écriture spontanée largement mêlée de slang.

Kerouac est émerveillé par le style sans précédent de son ami, à la fois frénétique et sincère. Du 2 au 22 avril 1951, il tape une histoire sur sa machine. Le résultat est un rouleau de papier de 36 m de long qui sera On the road. Ce brouillon a été vendu pour $ 2,43M incluant premium par Christie's le 22 mai 2001.

La lettre de Neal à Jack a commencé par circuler dans le groupe des Beats puis a disparu lors d'une tentative de présentation à des éditeurs. Il a été dit que l'un d'eux l'avait jetée par-dessus bord de son bateau mais la réalité est moins poétique : un autre éditeur l'avait placée dans une pile de documents à lire où elle est restée incognito jusqu'à un dépoussiérage d'archives soixante ans plus tard.

Ce document séminal de la littérature Beat est estimé $ 400K à vendre par Christie's à New York le 16 juin, lot 146.

Le Savoir Faire d'Aldus Manutius

Autour de 1475, la diversification des thèmes et l'installation de presses à imprimer dans les plus grandes villes d'Europe avaient marqué les avancées décisives du livre imprimé face aux manuscrits enluminés. Ce temps des incunables s'achève au 31 décembre 1500, par une définition arbitraire.

La nouvelle phase commence en fait en 1493 avec la Chronique de Nuremberg. Le livre d'art est né. Il est caractérisé par la composition soignée qui intègre de nombreuses gravures à leur juste place par rapport au texte.

Quand Aldo Manuzio (Aldus Manutius) installe son affaire en 1494 à Venice, cette ville a déjà une réputation établie pour le livre de luxe et la clarté de la typographie. Aldus s'associe au graveur de poinçons Francesco Griffo pour améliorer les caractères romains et grecs, essayer l'hébreu et l'arabe et même les formules mathématiques. Les caractères penchés "italiques" sont ajoutés en 1501 pour faciliter une lecture différenciée.

Imprimé en 1499 en format 30 x 20 cm par Aldus pour un sponsor nommé Leonardo Crasso, l'Hypnerotomachia Poliphili intègre 172 gravures sur bois savamment disposées de façon à aider à la compréhension du texte littéraire hermétique.

La narration porte quelque part la date de 1467. Son auteur identifié par un acrostiche n'a pas de biographie. Présentée comme un rêve, l'histoire s'appuie sur des références cachées, peut-être compréhensible de certains érudits de son temps, à Pline, Ovide et Boccace.

Il ne pouvait pas devenir un best seller bien que son invention d'un faux langage entre le latin et le vernaculaire anticipe d'un demi-siècle la liberté de la langue de Rabelais. Son édition à une date clé de l'histoire du livre répond plutôt au besoin de produire un démonstrateur de savoir-faire avec des blocs échappant à la forme rectangulaire et des insertions de typographies de plusieurs alphabets.

Le succès de l'édition de 1545 sera certainement dû à l'intérêt accru des bibliophiles pour les beaux livres imprimés assemblés dans de luxueuses reliures.

Un exemplaire imprimé en 1499 a été vendu pour £ 313K incluant premium par Christie's le 7 juillet 2010. Il avait été relié vers 1555 pour Grolier. Un autre exemplaire de la même édition est estimé € 150K à vendre par Alde à Paris le 24 mai, lot 11. Complet, il inclut la planche osée souvent manquante du sacrifice à Priape. Voici le lien vers le site de la maison de ventes.

16 mai 2016

L'Heure autour du Monde

L'amélioration des voyages et des télécommunications crée de nouveaux besoins. L'invention de Louis Cottier permet d'équiper les montres bracelets de la fonction Heures Universelles (HU), en anglais World Time.

La couronne fixe montrant les noms de 41 villes tout autour de la Terre est réglée de façon à ce que la ville de référence soit positionnée à 12H. En regard de la couronne, un disque indiquant les chiffres des heures tourne en sens inverse des aiguilles. La connaissance de l'heure dans toutes les villes du monde est directe et simultanée.

Patek Philippe utilise le brevet Cottier à partir de 1937 avec les modèles 96HU et 515HU. Le modèle 1415HU apparaît en 1939. Une exceptionnelle 1415HU de 1939 en platine a été vendue le 13 avril 2002 par Antiquorum pour CHF 6,6M valant à cette époque US $ 4,4M, frais inclus.

A partir de 1948, Patek Philippe offre en option pour la 1415HU un cadran émaillé à motif de carte des continents. Un très rare exemple figurant l'Eurasie fait en 1949 est estimé $ 600K à vendre par Sotheby's à New York le 8 juin, lot 213.

La 2523HU est lancée en 1953. Les noms des villes ont quitté la couronne fixe pour venir sur un second disque concentrique, ce qui permet de modifier facilement la référence horaire pendant les voyages. Voici deux résultats incluant premium par Christie's : CHF 2,7M le 15 novembre 2010 et CHF 2,8M le 14 mai 2012.

La 2523 revient trop cher et il reste des mécanismes inutilisés. Son évolution 2523/1 lancée en 1957 est une tentative pour simplifier l'assemblage en modifiant la position des cosses. Les clients ne suivent pas, et les deux variantes sont extrêmement rares. Une 2523/1 en or jaune assemblée en 1965 et vendue en 1973 a été vendue pour CHF 1,12M incluant premium par Christie's le 16 mai 2016.

Une 2523/1 en or rose et cadran guilloché assemblée en 1966 et vendue en 1973 est estimée HK$ 12M à vendre par Phillips à Hong Kong le 31 mai, lot 373.

15 mai 2016

L'Art Funéraire des Valois

En 1364, Charles V devient roi de France à l'âge de 26 ans. Il fait aussitôt commencer les travaux pour les tombeaux de ses grands-parents Philippe VI et la reine Jeanne morts pendant l'épidémie de peste en 1350 et 1349 respectivement, et de son père Jean II dont le corps est rapatrié d'Angleterre.

Le nouveau roi veut aussi préparer l'avenir. Il demande de préparer simultanément son propre monument avec son gisant de marbre blanc, qui seront les chefs d'oeuvre d'André Beauneveu.

Les descendants de Saint Louis voient dans ce nouvel art funéraire installé dans des chapelles grandioses un moyen de maintenir le respect et même la dévotion des populations. Les ducs de Bourgogne et de Berry, fils de Charles V, amplifient cette tradition.

Philippe de Bourgogne approuve en 1381 le plan de son propre monument. Le gisant est posé sur un très haut socle flanqué d'arcatures abritant une procession de 41 pleurants de 40 cm de haut. Il n'y a pas d'urgence. La plupart de ces statuettes seront réalisées par Claus de Werwe, neveu de Claus Sluter, entre 1406 et 1410. Le duc était mort en 1404.

Le duc de Berry a certainement voulu imiter son frère car son tombeau est d'une conception très similaire. Il définit sa chapelle à Bourges en 1391 à l'imitation de celle de Saint Louis. A la mort du duc en 1416, Jean de Cambrai a terminé le gisant et le dais et commencé les arcatures. Il a aussi fait cinq statuettes d'applique de pleurant en marbre sur les 40 qui avaient été commandées.

Deux de ces pleurants en marbre sont restés ensemble en mains privées. Il sont vendus ensemble par Christie's à Paris le 15 juin, lot 24 estimé € 4,5M.

Les fils de Jean de Berry sont morts avant lui et l'hommage au duc défunt n'a plus le même intérêt. Le paiement des artistes est annulé et les travaux sont stoppés. Les 35 autres pleurants seront réalisés vers 1450 en albâtre, moins cher que le marbre. Le style a changé et les attitudes sont plus expressives. Deux de ces statuettes, de la même provenance que les deux marbres discutés ci-dessus, ont été vendues ensemble pour € 4M incluant premium par Christie's le 8 novembre 2013.

14 mai 2016

Dragons Féroces pour l'Empereur Xuande

La maîtrise de la porcelaine sous la dynastie Ming s'effectue en trois étapes : un redémarrage de très haute qualité sous Yongle, qui approchera de la perfection tactile sous Xuande et produira ses chefs d'oeuvre sous Chenghua.

L'utilisation du bleu de cobalt sous couverte sur cette porcelaine blanche atteignait sous les Yuan un raffinement qui a continué sous Yongle. Les chimistes de l'époque Xuande ont considérablement amélioré cette technique pour apporter plusieurs nuances de bleu. Un soin extrême est apporté à l'homogénéité de la solution de cobalt et au contrôle de l'atmosphère du four. La finesse du trait est également améliorée.

Le thème du dragon, apprécié par les Yuan, redevient courante dans les porcelaines de Xuande, avec une expression féroce. Le dragon bleu foncé évolue dans un environnement plus clair. Ce contraste renforce la puissance de ce symbole impérial.

Un bol sur pied de 15,4 cm de diamètre a été vendu pour HK$ 113M incluant premium par Sotheby's le 4 avril 2012. Le dessin des dragons est très beau.

Deux porcelaines à la marque de Xuande sont à vendre prochainement à Hong Kong. Sur le thème du dragon, elles sont toutes les deux de très beaux exemples de cette perfection du bleu et blanc Xuande qui ne sera plus jamais égalée même sous Chenghua.

Le 30 mai, Christie's vend une jarre de 48 cm de haut, lot 3012 estimé HK$ 60M. Le dragon surpuissant déploie son corps onduleux sur toute la circonférence de la pièce.

Le 31 mai, Lyon and Turnbull en association avec Freeman's vend une coupe sur pied de 10 cm de diamètre, lot 84 estimé HK$ 22M. Je vous invite à regarder la vidéo introduisant cette pièce.

Le Geste des Vieilles Epopées

Kazuo Shiraga exprime à la fois la force physique et la force mentale dans un nouveau mouvement artistique qu'il fusionne judicieusement avec le Gutai en 1955. Son audience devient internationale au moment où, de l'Amérique à l'Europe, des artistes cherchent comme lui à exprimer les émotions en éliminant complètement le figuratif.

La force physique est indissociable du geste qui invite au happening. Shiraga est en relation avec Pollock, Fontana et Georges Mathieu.

Dans son enfance, Shiraga lisait avidement la traduction Japonaise d'un immense roman épique Chinois d'époque Ming, le Récit des berges, inspiré de la légende Song des 108 brigands qui avaient formé une armée pour se révolter contre la corruption du gouvernement.

Dans ce roman inspiré par l'astrologie, les 108 rebelles ont une personnalité distincte, chacun représentant une forme ou un symbole différent de la force. Shiraga prend comme héros le 44ème personnage de cette liste, le Seigneur de l'eau Shan Tinggui, dont le nom Japonais est Chikisei Sesuisho.

En 1960, Shiraga inclut désormais les couleurs vives dans son langage artistique. Il les éclabousse sur la toile et les repousse avec son corps. Une huile sur toile 130 x 193 cm intitulée Chikisei Sesuisho avait été donnée par l'artiste à Fontana. Elle sera vendue par Christie's à Hong Kong le 30 mai, lot 3027.

La transformation de l'art est profonde à cette époque. Indépendamment des pulsions de Shiraga, Twombly commence sa recherche des passions qui ont généré les grands crimes de l'antiquité.

13 mai 2016

Peinture-Secession par Georgia O'Keeffe

Le mouvement créé par Stieglitz en 1902 sous le nom de Photo-Secession est bien plus qu'un groupe d'amis. La photographie moderne nait à New York. Les premiers plans, les angles, les contrastes de lumière, le choix des thèmes échappent au réalisme. Avec sa caméra, le photographe fait comme le peintre : il exprime ses sentiments.

Stieglitz est également en relation avec les peintres Européens. En 1908, il expose dans sa galerie de New York des oeuvres de Picasso, Matisse, Braque et Cézanne. Les premières oeuvres abstraites de Georgia O'Keeffe sont des créations sincères et authentiques dans lesquelles il voit le germe d'un art Américain.

Après sa rencontre avec Stieglitz, Georgia est occupée comme modèle du photographe et son activité créative ralentit. Chaque année ils passent ensemble une partie de l'été dans la maison de campagne familiale de Stieglitz à Lake George dans le haut état de New York. Encore attentive à l'abstraction, Georgia observe comment la nature utilise la géométrie pour construire les paysages et les fleurs.

Le 19 mai à New York, Christie's vend Lake George Reflection, huile sur toile 147 x 86 cm peinte probablement pendant l'été 1922, lot 14 estimé $ 8M.

Le thème est un classique paysage aux couleurs plus expressives que réalistes. Georgia a imaginé que le reflet de la montagne dans l'eau peut être parfait si le temps est beau. La rive du lac sépare l'image en deux parties tête-bêche de largeur identique.

Et hop ! Lors de la première exposition de cette oeuvre en janvier 1923, l'artiste la place en position verticale. L'observateur voit ce qu'il a envie de voir : une abstraction entièrement symétrique, une rue de New York bordée de gratte-ciel, l'intérieur d'une fleur révélant le pistil ou un symbole sexuel. Le double sens est révélé par le titre de l'oeuvre : c'est une vue de Lake George.

En 1913, Kandinsky avait promu l'art non figuratif avec son histoire d'aquarelle vue à l'envers. En 1912, la double signification de la photographie Octopus par Coburn anticipait le surréalisme de plus de dix ans. L'image de Lake George par O'Keeffe est une réflexion dans l'eau et une réflexion sur le langage artistique.

12 mai 2016

La Vieille Histoire des Animaux

La curiosité intense et pluridisciplinaire du XVème siècle est antérieure à l'imprimerie. Le pape Nicolas V, mort en 1455, développe une bibliothèque qui sera officialisée 20 ans plus tard sous le nom de Bibliotheca Apostolica Vaticana.

Tous les types de savoirs sont désormais les bienvenus. En biologie animale, les trois livres d'Aristote sont la référence. Célèbre comme philosophe et aussi comme précepteur d'Alexandre, Aristote fut aussi avec Euclide, Hippocrate et Ptolémée un des meilleurs compilateurs scientifiques de l'antiquité. En trois livres successifs, il donne le nom et la description de 500 animaux terrestres et marins et décrit le mécanisme de la reproduction et de l'embryologie.

Nicolas V commande à Theodorus Gaza une nouvelle traduction latine du De Animalibus regroupant ces trois livres d'Aristote. Il est intéressant de noter que Theodorus a également traduit la botanique de Theophraste.

Vingt ans plus tard, Venise se spécialise dans l'impression du livre de luxe avec une grande clarté typographique développée par Jenson et l'utilisation de grands papiers qui concurrencent déjà les manuscrits enluminés.

L'édition princeps de la traduction du De Animalibus complet par Theodorus est organisée à Venise en 1476. L'éditeur est Ludovico Prodocator et les imprimeurs sont Johannes de Colonia et Johannes Manthen de Gheretzem.

Deux exemplaires sont connus sur vélin. L'un d'eux a été acquis en 1784 par la Bibliothèque Royale, future Bibliothèque Nationale de France.

L'autre exemplaire vient de faire surface il y a quelques mois dans le Tennessee. Sa provenance ancienne a été ré-établie sans ambiguïté grâce à la reliure ornée du blason d'un collectionneur du début du XIXème siècle. C'est un très bel exemple du soin extrême apporté aux livres à Venise deux décennies seulement après l'invention de l'imprimerie. Le livre n'est pas illustré mais les initiales sont enluminées.

Ce seul exemple sur vélin restant en mains privées est estimé $ 300K à vendre par Bonhams à New York le 8 juin, lot 1.

La première édition Italienne de l'Histoire Naturelle de Pline a été imprimée la même année à Venise par Jenson. Un exemplaire a été vendu pour € 195K hors frais par Reiss le 1er novembre 2011.

Le Partage du Vin

Les riches Hollandais aiment la peinture mais la vie d'artiste reste difficile. Vers 1653 Gabriel Metsu quitte sa ville natale de Leyde où il a trop de concurrents. En arrivant à Amsterdam il exerce aussi le métier d'éleveur de poulets.

Dans cette seconde partie de sa carrière Metsu renonce aux thèmes religieux et historiques pour les scènes de genre qui plaisent à ses nouveaux clients. Il ne faut pas chercher d'information sociale dans ses oeuvres. Au mieux de son art, il montre des jeunes hommes et des jeunes femmes occupés à des activités ordinaires dans des habits somptueux. Les compositions assez denses ajoutent de la musique, de la nourriture et un chien.

Le 26 mai à New York, Sotheby's vend une huile sur toile 41 x 36 cm peinte vers 1660 par Metsu, lot 49 estimé $ 6M. Cette oeuvre avait appartenu à une collection Rothschild et avait été confisquée par les Nazis.

Dans ce jeune couple qui se constitue en négligeant la désapprobation du chien fidèle, la femme semble être la plus entreprenante, peut-être parce qu'elle est favorisée par la lumière. Elle regarde son ami en lui tendant un verre de vin. Le jeune officier a posé son épée sur un coussin. Il n'est pas intéressé par le vin et tend une main en direction de l'épaule de la femme.

Une scène sur le même thème datée de la même période, huile sur panneau 64 x 47 cm également réalisée avec des effets de clair-obscur, est conservée au Musée du Louvre.

Je vous invite à regarder la très courte vidéo partagée par Sotheby's.

11 mai 2016

La Coupe du Roi Pelé

Il était d'usage que les compétitions sportives soient accompagnées d'un trophée. Une sculpture en argent plaqué or montrant Nike, la déesse ailée de la Victoire, est préparée pour la première coupe du monde de football en 1930. La compétition a lieu tous les quatre ans et le trophée est transféré à chaque fois au pays de la nouvelle équipe gagnante.

La statue prend plus tard le nom de Trophée Jules Rimet du nom du président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) qui exerça cette position de 1921 à 1954. Pour créer un intérêt supplémentaire à son idée, Rimet avait proposé que le premier pays qui gagnerait trois fois la coupe du monde conserverait le trophée.

Le Brésil gagne la coupe du monde en 1958 en Suède, en 1962 au Chili et en 1970 au Mexique. Un seul joueur a participé aux trois victoires : Pelé.  Agé de 18 ans lors de la première victoire Brésilienne, il reste le plus jeune joueur à avoir marqué un but en coupe du monde. Sa souplesse physique et son sens absolu de ce sport font incontestablement de lui le meilleur joueur de football de tous les temps. La FIFA lui donne cette reconnaissance en 1999.

En 1970, une belle initiative était souhaitée pour récompenser officiellement un joueur aussi méritant. La FIFA et le Mexique font réaliser spécialement pour Pelé une version réplique du Trophée Jules Rimet.

Pelé dispersera ses souvenirs dans une vente aux enchères organisée par Julien's à Londres du 7 au 9 juin. Le trophée est listé dans la section IV le 8 juin, lot 1010 estimé £ 280K.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Julien's. Le champion discute ce lot en exprimant sa fierté et en remerciant chaleureusement les joueurs de son équipe qui ont contribué à ces trois réussites mémorables.

Questions pour un Magicien

Les automates Suisses nous émerveillent par leur ingéniosité mécanique. Certains nous charment par leurs énigmes. Le cas de l'écrivain réalisé vers 1800 est fameux : une fois réparé en 1928, cet instrument précédemment anonyme signe sur sa propre page : "Ecrit par l'automate de Maillardet".

Le magicien répond à des énigmes ou réalise des transformations ou des escamotages. Dans le premier type, l'utilisateur insère la question dans une fente. Cette action démarre l'animation et la musique qui s'arrêtent lorsque la réponse apparaît de l'autre côté de l'image. Ces boîtes de magicien sont une spécialité et peut-être même une exclusivité de la marque Piguet et Meylan.

Le 8 juin à New York, Sotheby's vend une boîte à tabac en or et émail recélant un automate avec un magicien et un musicien. Cette pièce qui a appartenu à la collection du roi Farouk est estimée $ 1,5M, lot 81.

Comme toujours, cette pièce a fait appel à des artisans spécialisés. L'étude des poinçons permet de la dater aux alentours de 1820. L'orfèvrerie est signée par Chénevard et Jouvet.

Cette boîte en parfait état a conservé cinq tablettes recto-verso pour les questions qui sont différenciées par la position d'un trou décentré. Une tablette demande "Qui t'a créé ?" Lorsque la baguette du magicien cesse d'osciller, l'automate répond "CH Oudin".

La boîte de magicien n'offrait cependant pas le même mystère que l'écrivain de Maillardet : le mouvement en laiton doré est inscrit "Chas. Oudin, 52 Palais Royal, Paris".

Charles Oudin avait été un des meilleurs assistants de Breguet pour qui il travailla sur le mécanisme de l'équation du temps et des montres à tact avant d'établir sa propre affaire. Sa participation à la mécanique d'un automate démontre un point de rencontre inattendu entre les suiveurs des deux plus brillants mécaniciens de tous les temps, Jaquet-Droz et Breguet. Le magicien n'offre pas la réponse à cette énigme.

L'animation du magicien est déclenchée au début de la très courte vidéo partagée par Sotheby's pour annoncer la vente :

10 mai 2016

La Sincérité Abstraite de Georgia O'Keeffe

En 1908, Georgia O'Keeffe abandonne l'idée de devenir une artiste. Elle a 21 ans. Quatre ans plus tard, elle comprend la raison de ses doutes : sa créativité très personnelle ne répond à aucun académisme.

Elle trouve tout de même un professeur pour guider son talent. A.W. Dow n'est pas un grand artiste mais il promeut la ligne, la masse et la couleur. Il est un peintre figuratif mais son élève utilise ses idées pour extérioriser ses sentiments par l'abstraction. Sans lien avec les mouvements artistiques Européens, sans autre inspiration que sa sensibilité esthétique, Georgia est une des toutes premières personnes en Amérique à explorer l'art moderne.

Elle ne revient pas tout de suite à la couleur. Ses dessins en noir et blanc sont animés par de vastes spirales. A la fin 1915, consciente de sa profonde originalité qui continuera à guider sa carrière pendant sept décennies, Georgia envoie des exemples de son art par la poste à une amie, Anita Pollitzer.

Anita connaît Stieglitz. Quand Georgia visite la Gallery 291 quelques mois plus tard, elle voit ses oeuvres en exposition. Stieglitz n'avait pas osé lui demander l'autorisation. Il déclare à Georgia que ses dessins sont les choses les plus pures, les plus belles et les plus sincères qu'il ait exposé dans sa galerie.

On comprend bien à quel point l'indépendante Georgia est encouragée par cette appréciation. Décidément très en avance sur son temps, elle essaye désormais une utilisation monochrome de la couleur. Son choix se dirige vers le bleu de Prusse.

Blue I, aquarelle 79 x 57 cm réalisée en 1916, est incluse dans la première exposition solo d'oeuvres de Georgia organisée par Stieglitz à la Gallery 291 en avril et mai 1917. Cette oeuvre séminale a été vendue pour $ 3M incluant premium par Christie's à New York le 24 mai 2007. Elle revient dans la même salle de ventes le 19 mai, lot 7 estimé $ 2,5M.

Le Rayon Vert

La coloration d'un diamant est le résultat d'un processus physique ou physico-chimique qui s'étend sur plusieurs centaines de millions d'années. Il arrive parfois qu'une gemme ait des propriétés exceptionnelles qui défient les explications scientifiques. Les joailliers aiment leur octroyer des noms poétiques qui évoquent leur extrême rareté.

Ainsi le Blue Moon pesant 12,03 carats, vendu pour CHF 49M incluant premium par Sotheby's le 11 novembre 2015, n'est pas seulement un fancy vivid blue, la plus prestigieuse nuance parmi les diamants bleus. Sa pureté totale génère une phosphorescence après exposition aux ultra-violets qui n'avait jamais été observée sur un diamant bleu de cette grosseur.

La couleur fancy vivid green est une autre extrême rareté provoquée par une exposition aux irradiations pendant la phase de formation du cristal. L'un d'eux pesant 2,52 carats a été vendu pour CHF 3,1M incluant premium par Sotheby's le 17 novembre 2009.

Le fancy vivid green nommé Aurora Green est une merveille de la nature. Il est estimé HK$ 125M à vendre par Christie's à Hong Kong le 31 mai, lot 2073.

Comme le diamant vendu en 2009, l'Aurora Green a un vert parfait sans aucune nuance d'une autre couleur. Il est le plus gros fancy vivid green connu du GIA, avec un poids après taille de 5,03 carats. Le GIA observe qu'il est sans fluorescence. Cette caractéristique est peut-être unique pour un diamant de cette très rare couleur.

L'Aurora Green est taillé en rectangle à coins coupés. Sa clarté est VS2. Il est monté sur une bague dans un entourage de petits diamants roses.

Le Sutra du Lotus

Le Sutra du Lotus est un texte basique du Bouddhisme Mahayana, annonçant la nature éternelle de Bouddha et définissant les bodhisattvas. Traduit en Chinois, il est la base de l’enseignement du Bouddhisme en Extrême Orient. Tous les êtres vivants peuvent atteindre la qualité de bodhisattva. Le lotus blanc est une fleur immaculée qui parvient à s’épanouir tout en ayant sa racine dans la boue.

Le 30 mai à Hong Kong, Sotheby’s vend au lot 368 un ensemble de sept albums calligraphiés de cinquante à soixante feuilles 32 x 22 cm chacun constituant la totalité de ce Sutra dans la traduction de Kumarajiva qui est une des plus anciennes. L’exécution à l’or sur papier bleu foncé est d’un luxe extrême. Le dernier album est daté de la cinquième année de période Zhizheng correspondant à 1345 de notre calendrier.

Sous la dynastie Mongole des Yuan, le Bouddhisme a quasiment le rang de religion officielle en Chine. Zhizheng est la quatrième ère du règne de Toghon Temür, La Corée est un état vassal des Yuan. Le roi appartient à la dynastie Goryeo.

Le 28ème roi Goryeo avait cessé de plaire au tout-puissant empereur de Chine, mais tous les espoirs étaient mis dans son fils aîné poussé sur le trône en 1344 à l’âge de six ans. Le manuscrit du Sutra a été très certainement préparé à l’usage de ce jeune prince qui mourra après un règne de quatre ans.

9 mai 2016

Les Collines du Saint-Laurent

Artiste dilettante, Lawren Stewart Harris est un promeneur, amateur de paysages. Il passe de plus en plus de temps à animer la vie artistique à Toronto. Il a l'intuition féconde de possibilités nouvelles pour l'art Canadien en visitant une exposition d'art Scandinave en 1913 à Buffalo : ces vues du grand nord auraient pu être faites au Canada.

Une phase de créativité intense commence par une saine émulation entre Harris et A.Y. Jackson. Le paysage sera plus expressif si les couleurs sont vibrantes et posées sur la toile avec une grande rapidité.

Harris prend pour modèle une de ses propres vues des Laurentides, peinte en 1908. Les roches sèches parsemant la surface du sol et les arbres morts au sommet de la colline donnent une illusion d'âpreté que l'art peut accentuer. Il la ré-interprète dans son atelier en 1913 ou 1914 avec des couleurs d'automne et un ciel bleu vif menacé par des nuages stylisés d'un blanc cinglant.

Cette nouvelle huile sur toile 77 x 89 cm devient une des oeuvres fondatrices de ce groupe d'amis qui prendra en 1920 le nom de Groupe des Sept. Elle est estimée $ 1,2M CAD à vendre par Heffel à Vancouver le 25 mai, lot 142. Il est illustré sur le flyer annonçant la vente.

Devenant le peintre de la glace et du froid, Harris sera avec Tom Thomson le premier grand artiste de la différenciation artistique Canadienne.

Le Poème Abstrait de Zao Wou-Ki

La famille de Zao Wou-Ki possédait une oeuvre de Mi Fu, le très important artiste de la dynastie des Song qui mêlait si bien le paysage et la calligraphie. Le garçon considère très tôt que la peinture et la poésie doivent se réunir en un art unique.

Lorsqu'il fait ses études d'art à Hangzhou, Zao apprend la peinture à l'huile auprès de Lin Fengmian. Arrivé à Paris en 1948, il découvre l'art abstrait. Il est également inspiré par les recherches de Henri Michaux sur l'abstraction du message calligraphique.

Pour Zao, la couleur est une sorte de scène de théâtre sur laquelle il inscrira ses poèmes sur la signification de l'univers. La figuration (bateaux, oiseaux ou la Lune) dérive dans une pseudo-calligraphie qui la rend de plus en plus indéchiffrable.

En 1950 certaines huiles sur toile de Zao sont dominées par un vert pur qu'il entrecoupe de teintes plus complexes, bleu-vert ou brun-jaune. Ces couleurs expriment sa vision de l'univers. Par la suite, le vert cessera d'être un élément essentiel de sa palette.

Le 28 mai à Hong Kong, Christie's vend une huile sur toile "vert émeraude" 127 x 127 cm, lot 24. L'équilibre subtil des masses peut évoquer le jour et la nuit.

Le pas de l'artiste vers une abstraction expressionniste est déjà franchi avec des surfaces entièrement remplie comme chez Pollock, l'absence de traits structurants comme chez Still, un message illisible qui annonce Gaitonde et une subtilité dans le mélange des couleurs qui préfigure Richter.

La Proclamation de l'Egalité

Les pères fondateurs des Etats-Unis d'Amérique avaient déclaré que tous les hommes étaient égaux. L'esclavage des noirs est perçue comme une honte par le Président Lincoln, non pas pour des raisons morales ou économiques mais bien parce qu'elle ouvre la possibilité de persécution d'autres minorités.

Du point de vue de la législation, le XIIIème amendement fut la plus grande oeuvre politique de Lincoln. Ce ne fut pas une opération facile, d'autant plus que le Président n'a pas voulu attendre la fin de la guerre civile.

Le 8 avril 1864, le Sénat vote par 38 voix contre 6 une résolution en faveur du XIIIème amendement, mais la modification de la constitution requiert aussi l'approbation de la Chambre des Représentants et de 3/4 des états.

A la Chambre, la majorité requise des 2/3 des votants était impossible à atteindre en 1864 mais les nouvelles élections ont renforcé le pouvoir de Lincoln. Le texte est adopté le 31 janvier 1865 après un premier vote défavorable suivi par un changement d'opinion de quelques votants.

La résolution commune des deux chambres est signée le lendemain. Dans l'allégresse de cet évènement, quelques duplicatas manuscrits sont préparés sur du papier officiel du Congrès.

L'une de ces copies est estimée $ 2M à vendre par Sotheby's à New York le 25 mai, lot 79. Ce document 55 x 40 cm est signé par 36 sénateurs de la proclamation historique de 1864 et par Abraham Lincoln lui-même avec la mention "approved".

L'esclavage est aboli aux Etats-Unis en décembre 1865 quand la Georgie devient le 27ème état à ratifier le XIIIème amendement, huit mois après la mort du Président.

Church en Nouvelle Angleterre

Frederic Edwin Church avait été le seul élève de Thomas Cole, à Catskill dans le haut état de New York. Il réalise des peintures inspirées par des croquis faits par Cole à Mount Desert. Après la mort prématurée du maître en 1848, il visite par lui-même cette île du Maine aux paysages splendides dans lesquels Cole voulait voir l'expression du paradis terrestre.

Church prend l'habitude d'effectuer de longues excursions en été et de consacrer l'hiver à en peindre les paysages pour ses clients. Il perd rapidement l'inspiration mystique de Cole et s'intéresse à la structure du paysage.

Humboldt avait disserté sur la morphologie extraordinaire des paysages des Andes considérée comme un défi pour les artistes. Church fait son premier voyage en Amérique du Sud en 1853. A Quito, il réside dans une maison où Humboldt avait séjourné.

Influencé par les théories du géographe, Church perçoit encore mieux le charme de la chaîne des Appalaches, spectaculaire sans atteindre l'extravagance de la Cordillera.

Le 19 mai à New York, Christie's vend un paysage idéal du Maine ou du Vermont, huile sur toile 76 x 107 cm peinte en 1854, lot 39 estimé $ 3,5M. Dans la lumière tranquille d'une fin de journée, la nature est à peine troublée par une barque dans l'ombre et par quelques vaches sur les bords du lac.

Church est un pionnier de la peinture Américaine de paysages, anticipant les images grandioses du Wild West par Bierstadt et Moran.

8 mai 2016

Une Barchetta pour Le Mans

Les 24 heures du Mans sont un événement sportif et un showroom de l'automobile. En 1951 les spectateurs admirent la carrosserie en barchetta. Une seule Ferrari barchetta avait été engagée l'année précédente, une 195S conduite par Luigi Chinetti et Pierre Louis-Dreyfus.

L'autre sensation en 1951 est la Ferrari 340 America équipée d'un moteur V-12 qui porte tous les espoirs de la marque et est le premier modèle à utiliser le qualificatif d'America démontrant les ambitions de la marque de l'autre côté de l'Atlantique.

Pas moins de quatre Ferrari 340 America Barchetta sont au départ de la course, incluant une voiture carrossée par Touring livrée quelques jours auparavant à Louis-Dreyfus et co-pilotée par Louis Chiron. Pris par la passion de l'évènement, le Vieux Renard des compétitions d'avant-guerre manque un ravitaillement et tombe en panne sèche.

En 1952 cette voiture engagée avec le même numéro 16 abandonne au bout de cinq heures pour un défaut d'embrayage.

Soigneusement restaurée dans sa configuration Le Mans de 1951, cette authentique survivante des compétitions d'endurance d'après-guerre a conservé ses équipements d'origine. Elle est estimée € 7,5M à vendre par RM Sotheby's à Monaco le 14 mai, lot 232.

Contredanses et Turqueries

Mozart s'installe à Vienne en 1781. Protégé de Joseph II, il a ses entrées au palais. Grand amateur de danse, le jeune homme participe aux bals masqués, pantomimes et arlequinades. Sa nomination officielle en décembre 1787 comme Compositeur de la chambre impériale et royale de l'Empereur est une invitation à préparer des musiques à danser.

Mozart met trois types de danses à son répertoire. La Deutscher Tanz, populaire et osée, annonce les valses de Vienne. Le menuet, dansé par couples, devient périmé dans cette ambiance euphorique où l'on préfère la contredanse dansée en groupes.

L'exotisme est un autre thème favori du compositeur, amplement démontré en 1782 par Die Entführung aus dem Serail. La déclaration de guerre de la Turquie à la Russie en septembre 1787 remet ce thème à la mode à Vienne, non sans une certaine insouciance puisque l'Autriche est déjà prête à s'engager au côté de la Russie.

Le 24 mai à Londres, Sotheby's vend le manuscrit musical autographe d'une danse de Mozart inspirée par les rythmes Turcs, lot 123 estimé £ 500K.

Cette contredanse est écrite pour un orchestre composé de deux violons, un flageolet, deux clarinettes, un basson, une trompette, un tambour et une double basse, intéressant ensemble destiné à mimer une sonorité exotique bien qu'il n'utilise aucun instrument oriental.

Cet opus K.535 est documenté le 23 janvier 1788 sous le titre Die Batallie qui est une claire allusion aux événements militaires en cours. Le titre autographe du manuscrit est la traduction française avec une faute d'orthographe : La Battaille.

Les Demi-Aigles

Le demi-aigle dans sa variété au buste drapé a été produit de 1807 à 1834 avec deux petites modifications : une amélioration de la figure en 1812 et une réduction du diamètre en 1829. Le design à la tête classique prend la suite de 1834 à 1839.

La troisième vente Pogue, par Stack's Bowers le 9 février 2016, listait 27 demi-aigles de 1807 à 1820. Très rare en raison de la pénurie d'or, le demi-aigle 1815 a été vendu pour $ 820K incluant premium. 1816 et 1817 sont manquantes.

La quatrième vente Pogue est organisée à New York le 24 mai par Stack's Bowers en association avec Sotheby's. Elle offre 37 demi-aigles de 1821 à 1839, lots 4025 à 4062, souvent le meilleur exemplaire connu pour l'année et la variante.

Dans les années 1820, le demi-aigle pose un problème parce que sa valeur en or est devenue supérieure à sa valeur faciale. Pour cette raison, une grande proportion des pièces produites a été utilisée comme bouillon, exportée et fondue. Les modifications effectuées en 1834 ont pour but de limiter les dégâts.

Ces faits expliquent peut-être la sensationnelle rareté du demi-aigle à la date de 1822. Cette année-là, la production réalisée était similaire à celle des autres années, probablement insuffisante pour que les matrices soient usées en fin d'année. La plupart des demi-aigles marqués 1822 ont certainement été faites avec l'outillage marqué 1821, bien qu'aucun document ne le démontre. L'année suivante marque un retour à la normale.

L'attention des collectionneurs sur la rareté du demi-aigle 1822 a été éveillée à la fin du XIXème siècle. En plus d'une pièce en assez mauvais état conservée au Smithsonian, on s'aperçut après avoir éliminé les contrefaçons que deux pièces seulement avaient subsisté. Toutes deux en très bon état, elles ont été convoitées par les plus grands collectionneurs pendant tout le XXème siècle.

L'une d'elles est entrée au Smithsonian par donation en 1968. Il reste désormais un seul demi-aigle 1822 en mains privées. Sans lui il est impossible de réunir une collection privée complète de la monnaie Américaine. Cette pièce gradée AU-50 par PCGS est offerte au lot 4026 avec une enchère d'ouverture de $ 2,6M.

Un demi-aigle de 1833 est exceptionnel par son état gradé Proof-67 par PCGS qui fait d'elle une des plus superbes pièces d'or Américaines de son temps. Elle est estimée $ 850K, lot 4044.

7 mai 2016

Le César Africain

Le règne catastrophique de Commode met fin à la dynastie des Antonins qui avaient maintenu la Pax Romana depuis près d'un demi-siècle. Le trône est convoité et les prétendants sont nombreux. Septime Sévère sortira vainqueur après une courte période de guerres civiles.

Clodius Albinus, chef des légions de Bretagne (Angleterre), avait été un des prétendants avant de faire alliance avec Sévère. En montant sur le trône en avril 194 de notre calendrier, Sévère choisit Albinus comme son César avec droit de succession.

A cette époque les monnaies Romaines offrent de superbes portraits, extrêmement détaillés et artistiques. Sévère fait réaliser des aureus à l'effigie d'Albinus, beau général quadragénaire au front haut, aux cheveux bouclés et à la barbe complète.

Le revers de cet aureus montre un dieu debout très légèrement vêtu d'un pallium et portant un trident et un caducée. Il est identifié par l'inscription Saeculo Frugifero qui marque l'auspice d'un retour de la prospérité. Ce nom est la traduction du dieu grec Aion Karkophoros qui est le patron d'Hadrumète, la ville natale d'Albinus dans l'actuelle Tunisie.

Cet aureus fut aussi éphémère que la carrière impériale d'Albinus. Au bout de quelques mois, Sévère de plus en plus fort change d'avis, veut établir une dynastie héréditaire et écarte violemment son ancien César qui est devenu gênant. Après deux ans de résistance, Albinus est vaincu et se suicide.

L'aureus d'Albinus est connu en trois exemplaires seulement. L'un d'eux est superbe, à l'état neuf, de qualité fleur de coin. Il est estimé CHF 350K à vendre à Zürich le 23 mai par NAC (Numismatica Ars Classica) en association avec Stack's Bowers. L'enchère en ligne est assurée par Sixbid, lot 33.

Essais et Erreurs de la Poste Aérienne

Le 15 mai 1918 est une date historique pour l'aviation civile : le premier service régulier de la poste aérienne est inauguré à Washington DC par le Président Wilson. Il relie New York à Washington et vice versa avec un changement d'avion à Philadelphie.

L'affranchissement a été fixé à 24c et le timbre bicolore est disponible depuis la veille. Le centre bleu montre le modèle de biplan sélectionné pour ce service, le Jenny, sobriquet du Curtiss JN-4. La préparation a été faite dans l'extrême urgence. La matrice de la gravure de l'avion avait été effectuée seulement 6 jours avant. Le graveur avait ajouté le numéro de l'avion réservé pour le vol inaugural officiel, 38262.

Nous sommes encore aux temps héroïques de l'aviation. Le président est excédé : il perd son précieux temps. 38262 s'envole vers le sud au lieu de partir en direction de Philadelphie. Le pilote tente d'atterrir en pleine campagne et enlise dans un marécage l'avion emportant le premier sac postal du nouveau service. Fort heureusement dans l'autre sens le même jour le premier transfert nord-sud est un succès.

Les philatélistes se sont précipités. L'un d'eux a acquis pour $ 24 une feuille complète de 100 timbres où l'impression bleue de l'image est inversée par rapport au cadre rose carmin. Il ne le sait pas encore : cette erreur est unique.

Les éléments de cet Inverted Jenny sont dispersés peu après. Deux d'entre eux peuvent être considérés comme les gemmes de la philatélie Américaine.

Le bloc de quatre timbres parfaitement centrés, positions 87-88-97-98, a été vendu pour $ 2,97M incluant premium par Robert A. Siegel le 19 octobre 2005.

La même maison de ventes a vendu le meilleur exemplaire unique, position 58, pour $ 577K incluant premium le 3 juin 2005. Il est gradé par PSE XF-Sup 95 Mint OG, signifiant entre extremely fine et superbe, non oblitéré, avec sa gomme d'origine. Le centrage bien margé contribue à l'attribution du grade 95.

Position 58 revient en vente chez Robert A. Siegel à New York le 31 mai, lot 275.

Evolution de Porsche en GT

Les organismes internationaux qui gèrent les compétitions automobiles oscillent continuellement entre la promotion des prototypes et du grand tourisme. Annoncée en 1994, l'initiative de la BPR Global GT Series intéresse vivement les constructeurs. A partir de la saison 1997, la FIA reprend le contrôle direct de ces compétitions. Cette phase prépare les courses de supercars de la décennie suivante.

Porsche, Mercedes-Benz, McLaren et Ferrari s'engagent fortement dans ces compétitions qui seront utiles à leur prestige. Deux classes sont définies, GT1 et GT2. Dans les deux classes, les voitures de course doivent être basées sur un modèle de série offert à au moins 25 exemplaires. La différence entre les deux classes est que la GT1 autorise des améliorations de technologie par rapport au modèle de série. Les voitures de course sont différenciées dans ce cas par le qualificatif d'Evolution.

L'enjeu industriel est si important que les organisateurs se montrent tolérants sur les interprétations du règlement. Mercedes-Benz fait homologuer la CLK GTR en GT1 avant la fin du développement du modèle de série. Porsche va encore plus loin en développant sa GT1 spécifiquement pour la course, le modèle commercial n'étant pas plus qu'une conséquence obligée par le règlement.

L'intérêt considérable pour ses compétitions amène une évolution très rapide des modèles, un peu difficile à suivre chez Porsche qui place trop de voitures sous l'appellation générique 911. En 1996, la première version 911 GT1 est basée sur le châssis 911(993) qui sera également utilisé en 1997 pour la 911 GT1 Evolution. L'année suivante, la 911 GT1 Evolution sera construite sur le châssis 911(996).

Les modifications continues ont pour conséquence que chacun de ces modèles est une rareté. Le 14 mai à Monaco, RM Sotheby's vend une Porsche 911 GT1 Evolution 1997, lot 261 estimé € 2,7M. Cette voiture avec une belle carrière en compétition est aussi le seul specimen Evolution de ce modèle à avoir été également homologuée pour la route, confirmant par son exemple que la qualification de Porsche en GT1 était moins usurpée que ce que ses concurrents ont voulu dénoncer.

6 mai 2016

Le Luthier de Plaisance

Giovanni Battista Guadagnini établit son affaire à Plaisance, la ville à 20 Km de son village natal, vers 1742. Il est déjà expérimenté mais les détails manquent sur comment il a appris son art. Ce jeune homme certainement autodidacte et peut-être illettré devient vite le meilleur luthier de son temps.

Pour la chance du jeune artisan, Plaisance a une importante culture musicale. Les frères Ferrari y sont nés. Domenico Ferrari, violoniste, est parti pour Crémone mais son frère aîné Carlo, violoncelliste, vit à Plaisance.

Guadagnini est à l'écoute des exigences des instrumentistes et modifie dès cette époque les formes pour améliorer la sonorité. Allant au-delà de la réforme du violoncelle conçue par Stradivari, il crée des instruments courts et larges dont la facilité d'utilisation et la voix plaisent aux virtuoses.

Il n'y a pas d'évidence documentée que Carlo Ferrari ait joué un instrument fait par Guadagnini mais son influence est certaine. Quand Ferrari part pour Milan en 1745, Guadagnini semble se désintéresser provisoirement du violoncelle. En 1749 il s'installe à son tour à Milan.

Tarisio vend à New York un violoncelle fait vers 1743 par Guadagnini dans une vente en ligne qui se terminera le 12 mai. Cet instrument est un bon démonstrateur du talent précoce du luthier, incluant un épais vernis couleur miel qui préfigure ses avancées ultérieures sur le rôle essentiel du vernis dans la qualité sonore d'un instrument du quatuor.

Ce violoncelle est estimé $ 800K, lot 40. La réserve est déjà atteinte. Voici le lien vers le site de la maison de ventes.

La Grande Parade de Barnum et Bailey

En 1903 le Barnum and Bailey Circus achève un tour du monde triomphal. La parade de bienvenue pour son retour sur le sol Américain devra être grandiose et digne du Greatest Show on Earth.

Le char principal a 8,50 m de long et pèse 6100 Kg. Il a été construit par The Sebastian Wagon Company of New York. La décoration effectuée par S.A. Robb, le spécialiste des enseignes gigantesques en bois pour le tabac, montre symboliquement les deux hémisphères du globe, l'ouest à gauche et l'est à droite.

Le char est tiré par quarante chevaux à quatre de rang, une équipe considérable qui n'était pas nécessaire pour l'effort mais bien plutôt pour l'effet spectaculaire car il est probable que trois éléphants auraient suffi. Il fallait par contre une force considérable pour tenir pendant toute la parade les 32 Kg de rênes : ce rôle est confié au géant du cirque, Jack Posey.

Le wagon est ensuite utilisé dans les parades itinérantes du cirque. Cette activité est interrompue en 1918 à cause des obstacles apportés par les cables électriques mais aussi parce que les villes n'apprécient plus les dommages à l'asphalte et aux pavés causés par ce divertissement d'un autre temps.

La plupart de ces encombrants wagons ont disparu. Par chance, le char aux deux hémisphères a survécu en bon état. Il est offert avec une enchère d'ouverture de $ 200K par Heritage à Dallas le 14 mai, lot 42196.

La Cage Musicale

La cage à oiseaux chanteurs fut une spécialité Genevoise qui dura environ six décennies, de 1780 à 1840. Elle est pendant tout ce temps une démonstration de l'extrême talent des micro-mécaniciens suisses.

Le modèle est développé par le premier grand spécialiste des horloges à automates modernes, l'atelier de Jaquet-Droz et Leschot. Une cage réalisée vers 1785 par cette marque a été vendue pour CHF 290K incluant premium par Antiquorum le 8 novembre 2014.

Dès cette époque tous les éléments du système sont présents : la colonne centrale par où passe l'exécution du mouvement naturaliste de l'oiseau, la chute d'eau simulée dans la colonne, le mécanisme caché dans la base, l'animation musicale déclenchée à heures fixes ou à volonté. L'illusion du saut de l'oiseau d'un perchoir à l'autre est un ingénieux raffinement.

Le 14 mai à Genève, Sotheby's vend une cage plus tardive qui est un très bon exemple de la répartition du travail entre plusieurs artisans. Elle est estimée CHF 400K, lot 176.

La structure est signée par Bautte et Moynier. Depuis 1791 Jean-François Bautte exerce la profession de monteur de boîtes pour la bijouterie et l'horlogerie. La boîte à musique actionnant un clavier de 93 touches est signée par Charles-Frédéric Nardin dont l'activité à La Chaux de Fonds est connue de 1806 à 1823.

Cette boîte offre un choix entre trois mélodies dont un extrait du Freischütz de Weber qui donne à cette cage une date limite antérieure de 1821.

La colonne est surmontée d'un papillon qui bat des ailes. Les perchoirs accueillent deux oiseaux sauteurs. Cette conception spécifique est attribuée à Jean-David Maillardet, le frère cadet de Henri Maillardet célèbre pour la ménagerie d'automates qu'il exhibait à Londres.

5 mai 2016

La Traçabilité d'une Jaguar C-Type

La traçabilité est un casse-tête pour les collectionneurs de voitures de course antérieures au milieu des années 1950. La transparence des informations relatives aux Ferrari offre un avantage considérable pour cette marque.

La Jaguar C-Type introduite en 1951 sur le châssis XK120 offre une élégance aérodynamique très en avance sur son temps. L'une d'elles gagne les 24 heures du Mans dès la première année. Elle est un des modèles préférés de Stirling Moss.

Le 18 novembre 2015, un communiqué de presse de Bonhams annonce que la C-Type de 1952 avec le numéro de châssis XKC-011, pilotée notamment par Stirling Moss pour l'équipe officielle de la marque, sera une des vedettes de la vente du 13 mai 2016 à Monaco. Ce communiqué indique aussi que la voiture a été prêtée en 1954 par Jaguar à l'équipe privée belge Ecurie Francorchamps.

Tout va bien, sauf qu'un précédent propriétaire avait observé en 1963 que la voiture portait l'étiquette K1047 de la carrosserie associée en principe au châssis XKC-047 sorti d'usine en 1953. L'hypothèse d'une substitution de carrosserie pouvait expliquer cette bizarrerie. Il est tout à l'honneur de Bonhams d'avoir continué l'investigation.

Le XKC-011 gravé sur le châssis est authentique et sans fraude. Cette voiture est en parfait état d'originalité. L'historique connu des deux châssis montre que la boîte de vitesse montée sur la voiture à vendre n'est pas compatible avec la XKC-011 pilotée par Moss.

En 1954, pour récompenser l'équipe Belge de ses bons résultats, Jaguar a accepté un transfert de propriété de la XKC-011 qui jusque-là leur avait été seulement prêtée, dans le but d'une vente qui sera effectuée immédiatement. L'Ecurie Francorchamps rend à Jaguar la XKC-047 qui est préparée pour être vendue l'année suivante à Dunlop pour des essais de pneus. Jaguar observe probablement à ce moment que le châssis n'avait pas été sérialisé. Ils marquent la XKC-047 avec le numéro XKC-011 dont l'historique de compétition était un peu plus prestigieux.

La C-Type offerte à la vente n'a pas été pilotée par Moss mais elle reste un des plus authentiques exemples de ce modèle remarquable. Seules quelques très légères modifications ont été faites au fil du temps pour maintenir son homologation routière. Cette superbe voiture est estimée raisonnablement € 4M, lot 114.

Les Belles Dames d'Alain Chartier

Le 25 mai à Londres, Christie's vend un manuscrit enluminé du XVème siècle, lot 18 estimé £ 1,5M. Ce livre est une remarquable compilation raisonnée des poèmes moraux et courtois écrits en français par Alain Chartier. Il inclut des contestations par d'autres écrivains ainsi que les réponses ou excusations de Chartier. Les écrits en latin du même auteur ne sont pas inclus.

Chartier commence sa carrière au pire moment de la dynastie des Capétiens Valois. En 1415 la bataille d'Azincourt détruit la noblesse française. La guerre civile fait rage avec les Bourguignons. En 1420 le traité de Troyes déshérite la descendance de Charles VI au profit du roi d'Angleterre.

Alain Chartier passe en 1417 du service de Yolande d'Aragon à celui du nouveau dauphin Charles. Il introduit la langue vernaculaire dans la littérature française et sera comparé à Dante. Charles VII devient roi titulaire en 1422. Chartier est son allié indéfectible. Le roi est enfin sacré en 1429. Le poète meurt vers l'année suivante en laissant inachevé le Livre d'Espérance.

Le Livre des Quatres Dames (avec un s à quatres) est une mise en scène digne de Boccace écrite en 1416. Quatre femmes ont perdu leur ami à Azincourt, respectivement tué dans la bataille, fait prisonnier, disparu ou en fuite. Elles comparent leurs malheurs et leurs hontes.

La Belle Dame sans Mercy, écrit en 1424, ouvre une polémique littéraire. La dame refuse de considérer son soupirant qui meurt de langueur. La nouveauté de ce poème est la revendication par une femme de la liberté de choix, à l'inverse des traditions des poèmes courtois. Les détracteurs dénoncent la cruauté inexcusable de la belle.

Le manuscrit a été préparé avant 1460 et inclut onze petites et huit grandes miniatures peintes par le Maître du Livre d'Heures de Jean de Dunois, un artiste dont le nom n'a pas été identifié qui dirigea le plus important atelier Parisien d'enluminure entre 1435 et 1466.

L'épitaphe de Charles VII par Simon Gréban a été ajoutée au livre vers 1475, laissant supposer que l'oeuvre a été réalisée pour quelqu'un de l'entourage du roi. Le blason du premier propriétaire est visible mais n'a pas été identifié.

Breguet au Temps de la Marie-Antoinette

Les amateurs d'horlogerie ont toujours aimé les pièces de très haute complexité. En 1783, l'un d'eux commande à Breguet une montre de poche contenant toutes les complications incluant parmi bien d'autres le calendrier perpétuel, le chronographe, la répétition des minutes, l'indicateur de réserve et le carillon.

Cet enthousiaste qui joua auprès de Breguet le même rôle que Graves auprès de Patek-Philippe 150 ans plus tard était probablement le comte de Fersen connu comme un fervent admirateur de la reine de France et la montre fut nommée la Marie-Antoinette. Elle fut terminée en 1827, quatre ans après la mort d'Abraham-Louis Breguet.

Breguet était le plus habile horloger de son temps et la Marie-Antoinette servait en quelque sorte de prototype. Le 16 mai à Genève, Christie's vend une montre de haute complication vendue en 1800 de notre calendrier (an VIII du calendrier républicain) au général Moreau. Elle est estimée CHF 600K, lot 123.

Cette montre de poche de diamètre 55 mm de diamètre porte le numéro de série 217 de la marque. Elle est le seul exemplaire en plus de la Marie-Antoinette à offrir dans le même boîtier le mouvement perpétuel et l'équation du temps.

La perpétuelle est un mécanisme de remontage automatique à poids oscillant offrant 60 heures d'autonomie par l'effet des mouvements modérés de l'utilisateur, avec une protection contre les mouvements plus brusques du cheval. L'équation du temps est une correction de la différence entre l'heure légale et l'heure solaire qui peut atteindre jusqu'à 16 minutes.

Cette pièce n'inclut pas la technique du tourbillon inventée en 1801 par Breguet. La stabilité est assurée par l'échappement libre à ancre, une autre difficulté que Breguet seul savait maîtriser.

Le général Moreau est mort à la bataille de Dresde en 1813. Breguet récupéra la 217 et modernisa le cadran avant de la revendre en 1817 au financier Charles-Louis Havas qui devint célèbre pour avoir ouvert à Paris en 1832 la première entreprise de traduction de journaux de tous les temps qui devint en 1835 l'Agence Havas.

4 mai 2016

Les Romances d'une DB3S

L'Aston Martin DB3S entre sur les circuits en 1953 comme une redoutable concurrente des Jaguar Type-C et un peu plus tard Type-D. Le 5ème châssis est préparé à l'usage du flamboyant propriétaire de la marque David Brown avec une carrosserie en fibre de verre, une grande nouveauté à cette époque.

La marque n'a cependant pas le choix : deux voitures sont accidentées au Mans en 1953. Brown restitue sa DB3S qui reçoit un corps plus classique en aluminium pour maintenir la présence d'Aston Martin en compétition.

DB3S-5 obtient de beaux succès en course alternativement pour Aston Martin et pour des équipes privées. Elle sera pilotée notamment par Stirling Moss et Graham Hill. A Silverstone en 1956, Moss la demande mais ne peut pas l'utiliser parce qu'elle appartient à Roy Salvadori. Salvadori gagne la course et Moss est furieux.

En 1958, un nouveau propriétaire confie DB3S-5 à un mécanicien pour les Gosport Speed Trials. Pendant ce temps le propriétaire flirte avec la fiancée du pilote. Le jeune homme réalise une très bonne performance mais ne lève pas le pied de l'accélérateur et jette la voiture dans la mer en un cas peut-être unique de suicide réussi en compétition.

Le châssis est sauvé mais la carrosserie doit être changée. DB3S-5 continue ses aventures romantiques en jouant un rôle important en 1960 dans le film au titre significatif School for scoundrels (L'Académie des coquins).

DB3S-5 a été soigneusement restaurée mais ne peut plus prétendre à un haut niveau d'authenticité. Cette voiture à l'histoire à la fois prestigieuse et mouvementée est estimée £ 6M à vendre par Bonhams le 21 mai dans l'usine Aston Martin à Newport Pagnell, lot 244.

Coquelicots au Crépuscule

John Singer Sargent est le plus Européen des artistes Américains. Sa mère était devenue dépressive après la mort d'une petite fille et son père avait abandonné pour cette raison son emploi de chirurgien à Philadelphie. Le couple passait son temps à voyager dans toute l'Europe et John naît par hasard à Florence, la capitale des arts.

John est un enfant prodige. Les impressionnistes ne l'accueilleront cependant pas dans leurs rangs parce qu'il est l'élève de Carolus-Duran qui enseigne à Paris le classicisme académique. John se spécialise dans le portrait mondain. En 1884 il peint avec application le Portrait de Madame X qui fait scandale par son décolleté plongeant. L'artiste est trop en avance sur la mode.

Dégoûté par l'échec de cette oeuvre qu'il considérait comme sa meilleure peinture, il se rend en Angleterre en août 1885. Peu après son arrivée, il est blessé à la tête en nageant dans la Tamise, suffisamment gravement pour qu'un ami l'oblige à faire convalescence dans la campagne anglaise. Cet accident déclenche une réorientation totale de son art.

John avait visité Giverny quelques mois auparavant et Monet l'avait encouragé à peindre en plein-air. Il conçoit une composition ambitieuse montrant deux fillettes dans un jardin dans une lumière contrastée de fin de journée. Cette peinture terminée l'année suivante sera intitulée Carnation, Lily, Lily, Rose par référence à une comptine. Elle est un chef d'oeuvre du maître et un tournant dans son style.

Le 18 mai à New York, Sotheby's vend Poppies, huile sur toile 62 x 91 cm peinte en 1886 en Angleterre pendant la préparation de Carnation, Lily, Lily, Rose. Elle est estimée $ 4M, lot 8.

Les couleurs sont éclatantes mais la nouveauté réside dans la composition de cet humble morceau de talus, anticipant de quatre ans l'intérêt de Van Gogh à Auvers pour les fleurs des champs. Les pavots et coquelicots sont le seul thème de cette peinture somptueuse sans autre premier plan et dont l'arrière-plan est complètement assombri par le prétexte de la nuit tombante.

Richard Prince, Plagiaire de la Mode

Il n'est pas toujours facile de reconstituer la vérité dans les déclarations d'un plagiaire. Richard Prince est incontestablement un ambitieux et très certainement un asocial qui admirait Pollock et veut construire et exprimer sa propre vision du monde. On le croit quand il déclare qu'il n'a pas de talent artistique. Il deviendra le meilleur exemple de l'art d'appropriation. Il est aussi un provocateur.

La récupération tente les artistes autour de 1980. Avant même l'ère digitale, le monde est noyé sous les photographies menteuses du marketing. Le contournement de ces images, tout en défiant les lois du copyright, devient un art nouveau qui exprime la vérité profonde du monde contemporain. Un jugement en 2013 fait désormais jurisprudence : Prince ne copie pas les images, il les transforme.

Il trouve un travail merveilleusement adapté à son projet : employé au tear sheet department du magazine Time, il découpe les publicités pour envoyer au client les preuves légales de la publication effective. Le pas est vite franchi : il va travailler pour son propre compte.

Prince ne sait pas photographier la nature mais est habile à photographier les documents dont il a soigneusement ôté les textes. Le résultat est étrange : dépouillée de son texte, une image banale devient surréaliste et exprime le déséquilibre profond de la société de consommation.

De 1982 à 1984, Prince constitue sa série Untitled (Fashion) avec des images de jeunes femmes dont les yeux ont été obstrués dans la publicité d'origine pour on ne sait quelle idée farfelue du marketing. Les images noir et blanc sont re-photographiées par Prince sur film couleurs. L'artiste a déjà compris les avantages du grand format et de la rareté, et ses éditions sont dès cette époque effectuées en quantités très limitées.

La vente de Christie's à New York le 10 mai inclut deux exemples de cette très rare série.

Le lot 3 B estimé $ 1,5M, Ektacolor 102 x 71 cm, daté 1982 par l'artiste, est l'épreuve d'artiste d'une édition à un seul autre exemplaire. Le lot 4 B estimé $ 1 M est un Ektacolor unique 152 x 102 cm daté 1982-1984 et numéroté 1/1 par l'artiste ; cette photo avait été vendue pour £ 740K incluant premium par Christie's le 30 juin 2008.