29 mai 2016

D'Ellis à Elvis

Elvis Presley vivait à Memphis depuis l'âge de 13 ans. L'écolier ne manquait pas les nuits de chants gospels organisés à l'Ellis Auditorium de la ville. On imagine facilement le garçon admirer le piano à queue sur lequel avaient joué W.C. Handy, Duke Ellington, Count Basie et Cab Calloway. Lui-même joue sur cette scène en 1955.

Le succès d'Elvis devient phénoménal à partir de 1956. Au début de 1957, il établit sa résidence à Graceland, à 15 Km du centre ville. Par une coïncidence de date, l'auditorium réorganise son aménagement la même année. Elvis achète le piano pour l'installer à la meilleure place dans sa salle de musique.

Le piano est un instrument de bonne marque, fabriqué par Wm. Knabe. Sa date de fabrication déduite de son numéro de série est 1912 mais on ne sait rien de son histoire avant les années 1930 ni quand il est entré dans cet auditorium inauguré en 1924.

Elvis crée son propre style. Il veut un instrument blanc et fait repeindre son vieux piano, qu'il conservera jusqu'en 1968. Il le met à l'écart quand Priscilla fait plaquer à la feuille d'or pour leur anniversaire de mariage un piano de marque Kimball acheté par Elvis en 1955.

Les deux instruments ont un historique aux enchères.

Le piano blanc assorti de sa banquette a été discuté deux fois dans cette chronique : il a été offert sans succès par Gotta Have Rock and Roll en mars 2009 et par Heritage en août 2010. Le piano doré a reçu un meilleur accueil chez Julien's le 7 novembre 2015 : il a été vendu pour $ 600K incluant premium.

Le piano blanc toujours accompagné de sa banquette revient chez Heritage à Beverly Hills le 25 juin, lot 89492, avec une estimation qui est devenue raisonnable à $ 600K.