22 mai 2016

L'Argenterie de Picasso

Autour de 1955 Picasso est passionné et amusé par la création de céramiques. L'argent peut être travaillé en repoussé comme la terre cuite. Picasso sélectionne quelques motifs parmi ses plats et accepte que l'orfèvre François Hugo réalise les pièces.

Cet intérêt de Picasso pour l'argent reste privé. Il montre ses plats avec parcimonie à de très rares amis. Il faut attendre 1967 pour que Hugo, avec l'autorisation de l'artiste, réalise une édition unique en 20 exemplaires chacun numérotés de 1 à 20, plus 2 "exemplaires d'artiste" et 2 "exemplaires d'auteur".

Curieusement cette réalisation reste inconnue du public jusqu'à une exposition de 19 pièces à Londres et Paris en 1977.

Les ensembles commerciaux avaient probablement été dispersés dès leurs premières ventes. 19 pièces de l'exemplaire d'artiste 2/2 sont restées en un seul lot vendu pour $ 3,5M incluant premium par Christie's le 6 mai 2014 sur une estimation basse de $ 1M.

Un collectionneur a réussi à réunir un exemplaire de chacun des 24 plats répertoriés. Dans cet ensemble, le Visage de Faune provient d'un tirage supplémentaire hors commerce de 6 exemplaires et le Visage géométrique aux traits, non numéroté, est identifié au revers comme "avant la lettre".

Cette intéressante collection est estimée HK$ 12M à vendre par Sotheby's à Hong Kong le 23 juin, lot 539. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.