6 mai 2016

Le Luthier de Plaisance

Giovanni Battista Guadagnini établit son affaire à Plaisance, la ville à 20 Km de son village natal, vers 1742. Il est déjà expérimenté mais les détails manquent sur comment il a appris son art. Ce jeune homme certainement autodidacte et peut-être illettré devient vite le meilleur luthier de son temps.

Pour la chance du jeune artisan, Plaisance a une importante culture musicale. Les frères Ferrari y sont nés. Domenico Ferrari, violoniste, est parti pour Crémone mais son frère aîné Carlo, violoncelliste, vit à Plaisance.

Guadagnini est à l'écoute des exigences des instrumentistes et modifie dès cette époque les formes pour améliorer la sonorité. Allant au-delà de la réforme du violoncelle conçue par Stradivari, il crée des instruments courts et larges dont la facilité d'utilisation et la voix plaisent aux virtuoses.

Il n'y a pas d'évidence documentée que Carlo Ferrari ait joué un instrument fait par Guadagnini mais son influence est certaine. Quand Ferrari part pour Milan en 1745, Guadagnini semble se désintéresser provisoirement du violoncelle. En 1749 il s'installe à son tour à Milan.

Tarisio vend à New York un violoncelle fait vers 1743 par Guadagnini dans une vente en ligne qui se terminera le 12 mai. Cet instrument est un bon démonstrateur du talent précoce du luthier, incluant un épais vernis couleur miel qui préfigure ses avancées ultérieures sur le rôle essentiel du vernis dans la qualité sonore d'un instrument du quatuor.

Ce violoncelle est estimé $ 800K, lot 40. La réserve est déjà atteinte. Voici le lien vers le site de la maison de ventes.