1 mai 2016

Le Poignet des Champions

Créée en 1905, la société Rolex se spécialise très tôt dans les montres bracelets. Les développements portent sur la miniaturisation et l'étanchéité. Rolex sera la montre des sportifs et la société va sponsoriser les événements. Ainsi en 1927 une Rolex est au poignet d'une jeune nageuse qui traverse la Manche. En 1935, un autre exemplaire accompagne Malcolm Campbell dans son record de vitesse automobile à 482 Km/h à Daytona.

Le modèle 4113 antimagnétique en acier inoxydable, réalisé en douze exemplaires en 1942, est très en avance sur tous les autres modèles de la marque avec son chronographe à rattrapante et la superbe lisibilité de son large cadran dans une lunette très mince de 44 mm de diamètre.

Cette montre est aussi la plus mystérieuse : elle n'a jamais été publiée par Rolex et n'était pas disponible à la vente. Les informations la concernant s'appuient sur les apparitions successives d'exemplaires sur le marché de l'occasion : la provenance converge vers l'hypothèse d'un cadeau fait à des champions automobiles et des officiels du Giro Automobilistico di Sicilia.

L'une des douze a été vendue pour CHF 1,03M incluant premium par Christie's le 16 mai 2011. Pour comprendre l'énigme, j'avais supposé que ces cadeaux avaient été effectués pour tester en compétition un nouveau modèle particulièrement performant qui n'entrera finalement pas dans une phase de production de série. Cette hypothèse me semble encore plausible : la discrétion entourant cette opération était sans doute nécessaire pour ne pas éveiller la concurrence.

Une autre 4113 a été vendue pour CHF 1,1M incluant premium par Christie's le 13 mai 2013. Elle revient à Genève pour être vendue par Phillips le 14 mai, lot 56 estimé CHF 800K.