10 mai 2016

Le Sutra du Lotus

Le Sutra du Lotus est un texte basique du Bouddhisme Mahayana, annonçant la nature éternelle de Bouddha et définissant les bodhisattvas. Traduit en Chinois, il est la base de l’enseignement du Bouddhisme en Extrême Orient. Tous les êtres vivants peuvent atteindre la qualité de bodhisattva. Le lotus blanc est une fleur immaculée qui parvient à s’épanouir tout en ayant sa racine dans la boue.

Le 30 mai à Hong Kong, Sotheby’s vend au lot 368 un ensemble de sept albums calligraphiés de cinquante à soixante feuilles 32 x 22 cm chacun constituant la totalité de ce Sutra dans la traduction de Kumarajiva qui est une des plus anciennes. L’exécution à l’or sur papier bleu foncé est d’un luxe extrême. Le dernier album est daté de la cinquième année de période Zhizheng correspondant à 1345 de notre calendrier.

Sous la dynastie Mongole des Yuan, le Bouddhisme a quasiment le rang de religion officielle en Chine. Zhizheng est la quatrième ère du règne de Toghon Temür, La Corée est un état vassal des Yuan. Le roi appartient à la dynastie Goryeo.

Le 28ème roi Goryeo avait cessé de plaire au tout-puissant empereur de Chine, mais tous les espoirs étaient mis dans son fils aîné poussé sur le trône en 1344 à l’âge de six ans. Le manuscrit du Sutra a été très certainement préparé à l’usage de ce jeune prince qui mourra après un règne de quatre ans.