3 mai 2016

L'Esprit de la Femme Baoulé

L'histoire des tribus de la forêt tropicale avant la rencontre avec les explorateurs est aussi complexe que la nôtre mais n'a pas été enregistrée. La comparaison entre les figures collectées dans les villages permet d'apporter des informations.

L'art de l'Afrique ancienne avait une tradition de figuration hermaphrodite. Il fallait communiquer avec les esprits des ancêtres pour obtenir leurs bons auspices mais ces émanations étaient mal identifiées, on comprend bien pourquoi ! Il fallait donc recueillir la puissance sans entraver la fécondité.

L'art Baoulé de Côte d'Ivoire offre cette dualité. Un extraordinaire double masque masculin-féminin dont l'interprétation reste sujette à discussion a été vendu pour € 5,4M incluant premium par Sotheby's le 24 juin 2015.

Le 12 mai à New York, Christie's vend une figure debout de femme Baoulé de 50 cm de haut, lot 605 estimé $ 2M. Elle est construite avec une géométrie rigoureuse ressemblant à des cylindres emboîtés pour le long cou et les membres et une fascinante face lunaire en légère récession.

Ces caractéristiques peu communes anticipent la stylisation qui sera une des caractéristiques de cet art. Il est connu par tradition orale que les figures d'esprits des groupes ethniques voisins ont disparu par iconoclasme lors des guerres tribales mais l'hypothèse d'une influence réciproque ne doit pas être rejetée.

Par un extraordinaire hasard cette femme a un pendant masculin si proche dans son style qu'il a certainement été fait par le même artiste. Cette figure d'homme assis a été donnée au Metropolitan Museum of Art par Nelson Rockefeller en 1969 et leur auteur commun est désormais identifié comme le Rockefeller Master. Aucun autre opus n'est comparable à ces deux figures.

Mis côte à côte l'homme et la femme sont très similaires jusque dans leur morphologie, distinguable par la barbe et le sexe mais pas par les seins qui sont presque atrophiés dans les deux cas. Se dégageant de la représentation hermaphrodite qui brouillait le message mystique, les sorciers Baoulé communiquaient désormais avec l'au-delà par l'intercession d'un couple de statuettes séparées.