3 mai 2016

Osman Hamdi Bey, Réformateur de l'Art Ottoman

Osman Hamdi Bey est le fils d'Ibrahim Edhem Pasha qui fit une carrière remarquable à Constantinople. Edhem Pasha était un Grec qui devint esclave à l'âge de 3 ans après les massacres de Chios. Ce brillant intellectuel devint ingénieur des mines à Paris puis monta dans la hiérarchie Ottomane jusqu'au poste de grand vizir atteint en 1877.

Hamdi Bey vint à Paris en 1860 et y séjourna pendant neuf ans. Il y fut l'élève de Gérôme et Boulanger à l'époque où la peinture orientaliste connaissait un grand succès. Vice-directeur du protocole Ottoman en 1871, il restera fidèle à cette dynastie menacée par le déclin.

Influencé par la culture Européenne, Hamdi Bey devint directeur du Musée Impérial en 1881 et fonda en 1882 l'Académie des Beaux-Arts qui allait permettre aux jeunes artistes de développer leurs talents sans avoir besoin de s'exiler en Europe. Il eut aussitôt une remarquable activité de pionnier pour la protection du patrimoine archéologique du Moyen-Orient.

Il n'abandonne pas la peinture pour autant dans ces années d'intense activité officielle. Ses scènes de mosquées sont classiques pour l'époque mais ses portraits de courtisans sont dans la suite de l'art Qajar de la Perse auquel il apporte une plus grande émotion.

Un portrait en pied d'une dame élégante et voilée peint à l'huile sur toile en 1881, 185 x 104 cm, a été vendu pour £ 3,4M incluant premium par Sotheby's le 30 mai 2008. Dans la même technique mais dans un plus petit format, le portrait peint en 1878 d'un jeune érudit confortablement couché pour étudier un document à Topkapi est resté invendu en avril 2012 à Sotheby's.

Le 14 mai à Istanbul, Artam Antik A.S. vend une vue de la façade de la Mosquée Verte, huile sur toile 185 x 100 cm peinte en 1882. Les marches et le vestibule ensoleillés sont animés de fidèles dans le meilleur style orientaliste Européen. Cette oeuvre est estimée TL 10M équivalent à € 3,25M, lot 130. Voici le lien vers le site de la maison de ventes.