4 mai 2016

Richard Prince, Plagiaire de la Mode

Il n'est pas toujours facile de reconstituer la vérité dans les déclarations d'un plagiaire. Richard Prince est incontestablement un ambitieux et très certainement un asocial qui admirait Pollock et veut construire et exprimer sa propre vision du monde. On le croit quand il déclare qu'il n'a pas de talent artistique. Il deviendra le meilleur exemple de l'art d'appropriation. Il est aussi un provocateur.

La récupération tente les artistes autour de 1980. Avant même l'ère digitale, le monde est noyé sous les photographies menteuses du marketing. Le contournement de ces images, tout en défiant les lois du copyright, devient un art nouveau qui exprime la vérité profonde du monde contemporain. Un jugement en 2013 fait désormais jurisprudence : Prince ne copie pas les images, il les transforme.

Il trouve un travail merveilleusement adapté à son projet : employé au tear sheet department du magazine Time, il découpe les publicités pour envoyer au client les preuves légales de la publication effective. Le pas est vite franchi : il va travailler pour son propre compte.

Prince ne sait pas photographier la nature mais est habile à photographier les documents dont il a soigneusement ôté les textes. Le résultat est étrange : dépouillée de son texte, une image banale devient surréaliste et exprime le déséquilibre profond de la société de consommation.

De 1982 à 1984, Prince constitue sa série Untitled (Fashion) avec des images de jeunes femmes dont les yeux ont été obstrués dans la publicité d'origine pour on ne sait quelle idée farfelue du marketing. Les images noir et blanc sont re-photographiées par Prince sur film couleurs. L'artiste a déjà compris les avantages du grand format et de la rareté, et ses éditions sont dès cette époque effectuées en quantités très limitées.

La vente de Christie's à New York le 10 mai inclut deux exemples de cette très rare série.

Le lot 3 B estimé $ 1,5M, Ektacolor 102 x 71 cm, daté 1982 par l'artiste, est l'épreuve d'artiste d'une édition à un seul autre exemplaire. Le lot 4 B estimé $ 1 M est un Ektacolor unique 152 x 102 cm daté 1982-1984 et numéroté 1/1 par l'artiste ; cette photo avait été vendue pour £ 740K incluant premium par Christie's le 30 juin 2008.