14 juin 2016

Le Long de la Rivière Stour

John Constable démontre magistralement qu'il n'est pas nécessaire de voyager pour devenir le meilleur peintre de paysages. Le paysage est pour lui un thème émotionnel, une opportunité d'exacerber les impressions de son enfance dans le Suffolk.

Les méthodes traditionnelles ne suffisent plus pour sa communion avec la campagne anglaise. Il commence par renoncer à la peinture de plein air. Il trouve ensuite la solution quand il transfère ses esquisses de détails sur une toile de grand format, constituant ainsi l'esquisse en pleine échelle qu'il retravaille inlassablement jusqu'à ce qu'il trouve l'équilibre de composition et d'animation de l'oeuvre finale.

Son interprétation de la rivière Stour sur une distance qui ne dépasse pas cinq kilomètres aboutit à un ensemble de six peintures, de 1819 à 1825, qui sont les chefs d'oeuvre de Constable et de la peinture de paysages en général.

Les esquisses de six pieds des six peintures de la série ont été préservées. Constable refusait de vendre ses esquisses, en considérant qu'il faut vendre le maïs et non le champ qui l'a fait croître. Elles ont été dispersées dans sa vente de succession mais il a fallu attendre 1862 pour que leur importance soit analysée, quand deux esquisses ont été enfin exposées au côté de l'oeuvre finale correspondante.

Vue par un observateur moderne, la comparaison est époustouflante. L'esquisse est le résultat direct de la créativité du peintre, dans une peinture épaisse qui apporte une expressivité pré-impressionniste. L'application du pinceau est libre et vibrante, sans la retenue conventionnelle qui sera appliquée à l'oeuvre finale. Par conception, les nombreux remords témoignent directement du processus créatif de l'artiste.

Le 30 juin à Londres, Christie's vend au lot 12 l'esquisse de six pieds de la quatrième peinture de la série, la vue de la Stour près de Dedham, qui est la seule esquisse en pleine échelle de la série du Stour encore en mains privées. Cette huile sur toile 129 x 185 cm a été travaillée entre l'automne 1821 et l'exposition de l'oeuvre finale en 1822 à la Royal Academy. Le communiqué de presse du 26 mai révèle une estimation autour de £ 12 à 16M.