5 juin 2016

Les Images de la Boutique du Lierre

L'éditeur Tsutaya Juzaburo a poussé l'estampe Japonaise au rang d'une oeuvre d'art.

La technique de gravure multicolore utilisée pour les estampes du monde flottant ou ukiyo-e était maîtrisée depuis plus d'un siècle. Le dessin original était collé sur un bois qui était gravé et évidé. Des copies papier sont à leur tour collées sur des blocs de bois qui sont évidés pour définir la surface à encrer avec une couleur prédéterminée. Des cales permettent une position précise des blocs lors de l'encrage. 300 exemplaires environ pouvaient être imprimés avant une usure significative des bois.

L'ukiyo-e est un art bourgeois qui se développe avec les changements sociaux de l'époque Edo. L'aristocratie n'aime pas ces images multiples qui honorent bien souvent des activités illicites et la censure devient de plus en plus sévère.

La biographie des artistes est mal connue à cause de leur origine roturière et du risque lié à la censure. Ils changent souvent de pseudonyme et leur vrai nom n'est généralement pas identifié. Tsutaya n'est pas un nom de personne mais l'enseigne de la Boutique du lierre. Il se réfère toutefois à un seul éditeur, Juzaburo, mort en 1797 de notre calendrier.

Utamaro est un proche de Tsutaya chez qui il réside. Son apport artistique est considérablement innovant. Il dessine les visages en gros plan, ce qui est choquant par rapport à la tradition artistique Japonaise, avec une forte intensité psychologique. Il innove également dans la qualité du dessin des cheveux. Son procédé kira-e consistant à embellir le fond avec des paillettes de mica donne une illusion de luxe qui rompt délibérément avec l'usage traditionnel de l'ukiyo-e.

Sharaku est le pseudonyme utilisé par un artiste non identifié qui était peut-être Utamaro ou Tsutaya pour une série de portraits d'acteurs du théâtre kabuki où les rôles féminins étaient joués par des hommes.

La vente organisée le 21 juin à Paris (Drouot) par Beaussant Lefèvre en collaboration avec Christie's permet de comparer des images d'Utamaro et Sharaku, dans le format standardisé oban tate-e autour de 35 x 24 cm. Voici le lien vers le site de la maison de ventes.

Le lot 6 est un portrait de femme rêvant d'amour dessiné par Utamaro. Cette image d'une des plus célèbres séries d'ukiyo-e a été imprimée par Tsutaya en 1793 ou 1794 dans la technique kira-e sur un fond de couleur saumon. Le lot 3 est un portrait d'acteur dans un rôle féminin réalisé par Sharaku en 1794 avec du kira-e sur fond gris et un col également légèrement rehaussé de mica.