14 août 2016

La Sculpture Roulante

Piero Dusio va vite. Ancien footballeur et dirigeant de la Juventus, ancien coureur automobile, il n'attend pas l'armistice pour préparer l'après-guerre.  Sa société, la Compagnia Industriale Sportiva Italia, était spécialisée dans la vente de vêtements de sport. En s'entourant de brillants ingénieurs venus de Fiat, il la réoriente vers la production de voitures de compétition. Ainsi naît la marque Cisitalia.

Dans le contexte de l'immédiat après-guerre invitant à imaginer une nouvelle vie, Cisitalia est extrêmement créatif. Le premier modèle est la D 46, une monoplace destinée à la Formule 1. Le modèle de sport Cisitalia 202 peut être équipé de la toute première carrosserie Spyder, un terme inventé par Cisitalia qui sera réutilisé plus tard par Porsche très lié personnellement à Dusio.

La conception des carrosseries est effectuée par des essais en soufflerie, avec des observations du flux d'air aussi bien au-dessous de la carrosserie qu'en-dessous du châssis. En 1946 Cisitalia est assisté par Alfredo Vignale alors contremaître chez Stabilimento Farina. Dusio est tellement content du travail de Vignale qu'il lui donne une gratification supplémentaire avec laquelle le carrossier va pouvoir créer sa propre affaire.

En 1947 la 202 CMM (Coupe Mille Miglia) est un projet commun de Cisitalia et Vignale. La voiture est spectaculaire avec sa forme de coupé aérodynamique renforcée par deux très hauts ailerons arrière anticipant les stabilisateurs qui feront bien plus tard la gloire de la Jaguar D-Type.

Une seule autre voiture est réalisée sur ce modèle, en 1948. Elle est présente dans quelques compétitions prestigieuses en Italie puis suit Dusio en 1949 quand il transfère sa société en Argentine en raison de difficultés financières. Cette voiture est estimée $ 2M à vendre par Gooding à Pebble Beach le 21 août, lot 123. Elle est illustrée sur le communiqué de presse aux côtés de la Fiat Abarth précédemment discutée et d'une Aston Martin.

Une 202 qui n'avait pourtant pas les ailerons de la CMM est qualifiée en 1951 par le MoMA de Rolling sculpture avec la récompense d'une exposition permanente au musée.