10 août 2016

Shoeless Joe avant la Gloire

De tous temps et jusqu'à nos jours le sport offre un espoir d'ascension sociale. Les risques de chute restent cependant considérables même pour les meilleurs athlètes. L'histoire de Joe Jackson est pathétique.

Joe est le fils d'un paysan de Caroline du Sud. La famille est pauvre. Joe constate qu'il a des dons pour le baseball et commence à jouer pour gagner un peu d'argent. Il est si fort qu'il casse le bras d'un camarade en lançant une balle et les autres n'osent plus se mettre face à lui. Il deviendra frappeur.

Il fut surnommé Shoeless Joe bien avant ses débuts en League quand quelqu'un s'aperçut qu'il jouait en chaussettes : il avait simplement ôté ses chaussures ce jour-là à cause d'une ampoule douloureuse. Ajouté au fait qu'il était illettré, cette idée de pieds-nus contribua certainement à son immense popularité. Il était l'un des deux meilleurs frappeurs de son temps, presque à égalité avec Ty Cobb.

Pendant la saison 1908-1909, Joe joue dix parties en Major League avec les Philadelphia Athletics et passe le reste de son temps en Minor League pour l'équipe de Greenville NC. Malgré cette activité sporadique au plus haut niveau, il est un des cent joueurs choisis par American Caramel Co pour la série de cartes de baseball maintenant codifiée E90 éditée en 1909.

Deux de ces cartes sont dans un état exceptionnel pour leur époque, gradées NM-MT 8 par PSA. Par comparaison la population de la carte T206 Wagner éditée la même année inclut une seule carte dans le même état. Dans les deux cas aucune autre carte gradée par PSA n'excède EX 5.

L'une des deux E90 Jackson Phila NM-MT 8 est offerte par SCP Auctions dans une vente en ligne qui s'achève le 20 août, lot 504. L'impression est superbe et elle est parfaitement propre avec des coins nets et des bords sans défaut.

Joe fut interdit de League en 1920 avec sept autres joueurs dans le scandale des Black Sox après un match truqué en Major League. Il est le seul des huit condamnés dont la culpabilité a été remise ultérieurement en question mais son cas avait servi d'exemple pour l'opprobre et de toute sa gloire il ne conserva que la honte.