17 août 2016

Une Aiguière en Sancai

Les Sui puis les Tang ont rétabli l'ordre en Chine après une longue période de division. Les étrangers communiquent via la très active Route de la Soie. Les Sui établissent des relations diplomatiques avec les Sassanides de Perse.

Dès le début de la dynastie Tang la céramique connaît un énorme progrès technique avec le sancai. Littéralement le sancai signifie trois couleurs se rapportant au jaune, vert et violet mais le bleu de cobalt est bientôt apporté du Moyen-Orient par la route de la soie. Une céramique sancai est effectuée en deux cuissons à très haute température. La glaçure colorée est déposée avant la seconde cuisson.

Un très petit groupe d'aiguières en sancai date certainement du début de la dynastie Tang, il y a environ 1300 ans à 1400 ans, peut-être même avant le développement du bleu. Leur usage n'est pas connu : palatial, rituel ou funéraire.

La forme élégante de ces céramiques copie les aiguières Sassanides en métal, avec une anse. Sur une petite base tronc-conique, le corps ovoïde est surmonté d'un haut col complexe avec un orifice pouvant prendre la forme d'une tête de phoenix. Les décoration foliées et florales du corps révèlent une influence occidentale, peut-être Hellénistique.

L'une d'elles haute de 37 cm a été vendue pour £ 2,7M incluant premium par Sotheby's le 13 mai 2015. Elle avait été annoncée avec une estimation de £ 40K à 60K, ce qui est un bon indicateur de la difficulté à évaluer une pièce d'une aussi grande rareté.

Le 13 septembre à New York, Sotheby's vend une aiguière un peu plus simple, haute de 30 cm, sans tête de phoenix. Les anses ont une intéressante forme de corde torsadée. Le catalogue tente une comparaison entre les arabesques de la décoration et la représentation des bijoux sur un torse d'Avalokitesvara de la même période. L'aiguière est estimée $ 500K, lot 6.