25 sept. 2016

La Sonorité d'un Guadagnini

Giovanni Battista Guadagnini ouvre son propre atelier à Plaisance vers 1742. Ses activités antérieures ne sont pas identifiées mais il a peut-être connu les derniers grands maîtres de Crémone. Les deux fils de Stradivari et Guarneri Del Gesu meurent à la même période. Un apprentissage à Crémone justifierait l'affirmation un peu surprenante de son jeune client Cozio désignant Guadagnini 30 ans plus tard comme l'ultime successeur de Stradivari.

Guadagnini déplaça trois fois son atelier, à Milan en 1749, et bien plus tard à Parme et à Turin. Il avait amélioré l'essentiel de son savoir faire dans sa première phase à Plaisance, avec des violons très légèrement élargis, des angles vifs aux éclisses et son très efficace vernis brun-rougeâtre. Les violons de Guadagnini ont une sonorité harmonieuse et forte et sont les meilleurs instruments de concert du milieu du XVIIIème siècle.

Les violons du début de la période Milanaise démontrent déjà une excellente maturité. L'un d'eux nommé le Berkova, réalisé en 1755, a été vendu pour $ 720K incluant premium par Tarisio le 2 mai 2013 bien que le vernis d'origine ne soit pas complet.

Tarisio vend à New York un des meilleurs violons faits à Milan par Guadagnini, daté 1753. Malgré une utilisation fréquente en concert, cet instrument qui a été soigneusement maintenu est en excellent état. Il est estimé $ 1M dans la vente en ligne qui se termine le 13 octobre, lot 254. Sa brillante sonorité est démontrée dans une audio sur YouTube par Tarisio. Voici le lien vers le site de la maison de ventes.