18 sept. 2016

L'Abstraction de la Mare aux Lotus

Wu Guanzhong a assuré la transition entre le classicisme et le modernisme dans l'art graphique Chinois. Il a été persécuté pendant la Révolution Culturelle et les oeuvres de son début de carrière sont à peine connues. Il a comme Zhang Daqian avant lui le mérite d'être un artiste complet capable de maîtriser une grande variété de techniques, de styles et de thèmes.

Wu analyse la terre comme un cadre de vie, depuis les larges paysages du monde entier jusqu'aux détails des arbres. Il pratique avec succès la peinture à l'huile et revient à l'encre traditionnelle quand il veut positionner des taches de couleurs pures.

1997 est une année de grande créativité. A l'âge de 78 ans, libéré des menaces, il continue à explorer toutes les possibilités du langage artistique. Le Village Zhou, vendu pour HK$ 236M incluant premium par Poly en avril 2016, est une huile sur toile, le plus haut prix enregistré aux enchères pour une peinture Chinoise de cette technique.

Wu est également entré résolument dans l'art contemporain par sa pratique des très grands formats. J'avais discuté précédemment dans cette chronique une encre et couleurs sur papier de 144 x 368 cm également de 1997, restée invendue chez Poly le 2 juin 2012. Bien que je ne puisse pas en apporter la preuve, je suis convaincu que c'est le même lot qui sera vendu par Poly à Hong Kong le 3 octobre, lot 139.

Le thème de la mare aux lotus est un prétexte pour un équilibre des couleurs qui s'approche de l'abstraction. Le champ de vision est illimité comme un Pollock. Les taches vives compensent l'absence de perspective en suggérant la position du fond. Les feuilles et leurs reflets s'entremêlent en un réseau serré.