24 sept. 2016

Le Legs du Second Arbre

Pendant la deuxième année du règne de l'empereur Yongzheng, le jeune prince Hongli étudie dans une bibliothèque de la cité impériale. Cette Bibliothèque des Wutong est nommée en référence à une paire d'arbres placés depuis un temps immémorial devant l'entrée du pavillon. L'un d'eux a déjà dépéri et a été remplacé, symbolisant ainsi la régénérescence.

Hongli devient l'empereur Qianlong. Le second arbre wutong meurt à son tour pendant la neuvième année du nouveau règne. Qianlong ordonne par décret impérial que le bois du vieil arbre soit utilisé pour fabriquer quatre qin.

Le qin était classé sous les Tang et les Song comme le premier des quatre trésors du lettré. Cette luxueuse cithare à sept cordes pincées offrait le meilleur de la musique Chinoise. Sous les Qing, le qin est un instrument rare qui renoue avec le passé.

La réalisation des quatre qin est documentée avec de nombreux détails dans les registres impériaux. Chacun est marqué d'un poème impérial différent. Ils sont livrés à l'empereur le 20ème jour du 10ème mois de la 11ème année du règne, pendant l'année 1745 de notre calendrier. L'un des quatre qin a survécu. Il est estimé HK$ 25M à vendre par Sotheby's à Hong Kong le 5 octobre, lot 3605.

Ce grand instrument de 1 m de longueur totale aux parois extérieures en laque cinabre était fait pour le prestige. Il a été joué avec modération et reste en excellent état.