18 sept. 2016

Les Robes de Perles

La réalisation d'une robe de perles demande un effort et un talent considérable même quand la surface brodée dans cette technique reste petite. L'objectif est de faire étinceler certaines figures comme les dragons impériaux. Les très petites perles de culture choisies pour leur homogénéité sont percées pour faire passer le fil de soie.

Le jifu n'est pas une robe officielle mais est utilisée pour des festivités d'agrément comme un anniversaire, un mariage, le premier jour de l'année ou un solstice. Quand elle est à l'usage d'un membre de la famille impériale, elle est décorée des dragons impériaux sur un fond jaune vif en satin. Les thèmes de bons auspices sont abondamment illustrés.

Cette robe longue prend modèle sur un vêtement Mandchou et elle plaît aux Qing. Une fille de Kangxi a apporté en dot en 1691 de notre calendrier une robe brodée avec 100 000 perles qui a été découverte en 1976 dans la tombe de son mari. Yongzheng marqua une désapprobation profonde des robes de perles considérées comme un luxe inutile encourageant la corruption des courtisans donateurs.

La position de Qianlong fut moins claire puisque des robes à perles furent réalisées sous son règne pour l'usage impérial. L'une d'elles a été vendue pour HK$ 14,7M incluant premium par Sotheby's à Hong Kong le 10 avril 2006. Elle revient dans la même place de ventes le 5 octobre, lot 3307 estimé HK$ 20M.

Les dragons sont brodés en perles multicolores et les autres motifs utilisent trois autres techniques plus classiques de points de broderie. Certaines des figures secondaires constituent le thème des Douze Symboles de l'Autorité Impériale qui a été introduit dans la liturgie impériale de Qianlong en 1759 de notre calendrier.